Le Soudan obtient un don d’urgence pour lutter contre la grippe aviaire

22/06/2006
Share |

Tunis, 20 juin 2006 – Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAfD) a approuvé un don de 500.000 $EU à titre d’aide d’urgence pour soutenir les initiatives prises par le gouvernement soudanais pour lutter contre la grippe aviaire en 2006.

Le Conseil a approuvé ce don le 16 juin dans le but d’aider le pays à renforcer sa capacité nationale à assurer le fonctionnement des laboratoires fonctionnels et à préparer des programmes et plans stratégiques à long terme permettant de contenir et de lutter contre toute flambée de la pandémie.

La composante Santé animale de l’opération d’aide d’urgence bénéficiera d’une somme forfaitaire de 300.000 $EU. Elle assurera la fourniture de produits chimiques et d’équipements de prévention et de lutte contre la grippe ; la fourniture de vêtements de protection pour le personnel vétérinaire et les équipes de lutte contre la grippe ; l’achat de vaccins et les campagnes de sensibilisation et la diffusion de l’information aux fermiers.

La composante Santé humaine bénéficiera d’une somme de 200.000 $EU. Les activités comprendront notamment le renforcement la capacité en matière de diagnostic et de surveillance de la santé humaine. L’accent sera placé sur le développement et la dissémination des matériels de surveillance et la formation du personnel sanitaire aux procédures normales d’exploitation des laboratoires et de surveillance ; l’amélioration de la communication et  de constitution de réseaux entre les laboratoires de la grippe, y compris les laboratoires vétérinaires et de santé publique ; l’élaboration de directives de laboratoires et de systèmes de données sur la pandémie et la dissémination d’outils de gestion des données pour la surveillance de la grippe au sein du pays.

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) en mai 2006 confirma les rapports sur l’apparition de la grippe aviaire au Soudan. Cela amena le gouvernement à prendre des mesures visant à renforcer les institutions nationales pertinentes pour lutter contre la maladie. Le Soudan est entouré de neuf pays (Egypte, Erythrée, Ethiopie, Kenya, Ouganda, Zaïre, Tchad, Libye et République centrafricaine). Le Soudan, de même que les autres nations de la vallée du rift, est l’habitat de millions d’oiseaux migrateurs qui s’attroupent autour du bassin du Nil pendant l’hiver en Europe, exposant ces pays à un haut risque. Par ailleurs, lutter contre les maladies animales telles que la grippe aviaire dans un pays tel que le Soudan serait un énorme défi, compte tenu de la superficie, l’insuffisance des infrastructures résultant de nombreuses années de guerre civile et du niveau actuel de déplacement de la population.

L’assistance pour la composante santé animale sera canalisée à travers le Bureau Interafricain des Ressources Animales de l'Union Africaine (AU-IBAR), qui a été désigné par la Commission de l’Union africaine comme sa principale agence technique pour la lutte contre la menace de la grippe aviaire en Afrique. L’aide d’urgence pour la composante santé humaine sera canalisée à travers l’Organisation mondiale de la santé – Région Afrique (OMS-AFRO), qui a un réseau établi en Afrique subsaharienne.

L’on sait que les quelques 150 personnes qui ont contracté le virus mortel H5NI sont décédées depuis que la maladie a été signalée pour la première fois dans certains pays asiatiques en 2003.

La BAD est intervenue pour la première au Soudan en 1971. A ce jour, ses engagements dans le pays s’élèvent à 407,39 millions de $EU dans 38 opérations.

CONTACT: Felix Njoku – Tel.: +216 71 10 26 12 – E-mail: f.njoku@afdb.org


Contact

Felix Njoku Téléphone: +216 71 10 26 12