La BAD participe au capital de Advans Bank Congo pour appuyer la microfinance en RDC

05/05/2008
Share |

Tunis, 5 mai 2008 – Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) et la société Horus Development Finance Advans S.A. SICAR ont signé lundi à Tunis, un accord de prêt pour une participation de 1,1 million de dollars américains au capital d’Advans Banque Congo, pour appuyer les petites entreprises dans la République Démocratique du Congo.

L’accord a été  signé par le vice président chargé du secteur privé de l’infrastructure et l’intégration régionale, Mandla S. Gantsho,  et le directeur de Horus Development Finance, Claude Falgon, pour Advans Bank Congo.

Advans Bank Congo aura un statut de banque de microfinance entièrement nouvelle, fournissant des services financiers aux populations à faible revenu de la RDC. En cinq ans, Advans Bank devrait avoir plus de 20 000 clients actifs et un portefeuille de prêts d’environ 26 millions de dollars. Elle mobilisera des ressources en dollars et en monnaie locale, grâce à des activités de dépôt et autres produits d’épargne. Advans Bank devrait, en l’espace de cinq ans, attirer près de 40 000 déposants volontaires et mobiliser environ 24 millions dollars.

L’investissement de la BAD s’inscrit dans le cadre de la stratégie pour le développement du secteur privé. Il vient appuyer les piliers stratégiques suivants: renforcement du secteur financier et appui aux entreprises privées. Il est conforme aux stratégies opérationnelles du secteur privé de la Banque pour le renforcement de l’appui aux intermédiaires financiers commercialement viables et pour la collaboration avec d’autres partenaires au développement.

Compte tenu du fait que la RDC compte 53 millions d’habitants, dont 75% vivent avec moins d’un dollar par jour, les stratégies de réduction de la pauvreté et de développement de la RDC mettent l’accent sur le soutien au secteur privé et, plus particulièrement, aux micros et petites entreprises. L’Advans Bank accordera des crédits aux couches les plus démunies de la population, notamment à plus de 50 000 microentrepreneurs. Elle  proposera des produits d’épargne à plus de 40 000 épargnants (soit un montant moyen de 459 dollars par épargnant) issus des couches les plus pauvres de la population, ainsi qu’à des micro-entreprises. Elle devrait créer au moins 284 emplois directs et contribuer à l’augmentation des recettes fiscales de l’Etat. En facilitant l’accès des micro-entrepreneurs aux services financiers de base, elle devrait contribuer à la « formalisation » progressive de l’économie.

Dans son discours, le vice président Gantsho, a souligné que « La contribution de la Banque va  au delà de son appui financier pour soutenir les capacités des institutions financières à travers une assistance technique adaptée. Cette contribution de la Banque viendra compléter efficacement les activités d’institutions sœurs telles que la Société  internationale financière  (SFI), et la Banque de développement  (KfW), parmi d’autres.

L’Advans est un précieux instrument dans la mise en œuvre des politiques de microfinance et d’assistance aux Etats fragiles de la Banque. La proposition d’investissement dans l’Advans Bank est conforme aux objectifs liés à l’amélioration des conditions de vie des couches vulnérables de la population, ainsi qu’ils sont énoncés dans la stratégie pays de la Banque pour la RDC.

CONTACTS: Onike Nicol-Houra, Tél.: +216 71 10 3227, Email: o.nicol@afdb.org

Département du Secteur Privé: Tél.: +216 71 10 32 27 – Fax: +216 71 83 41 78 – E-mail: private-sector@afdb.org


Sections Connexes