Swaziland - 6 millions d’euros pour promouvoir l’exportation de fleurs

21/07/2006
Share |

Swaziland - 6 millions d’euros pour promouvoir l’exportation de fleurs

Importantes actions de responsabilité sociale du promoteur

Tunis, le 21 juillet 2006 – Le guichet du secteur privé de la Banque africaine de développement a approuvé aujourd’hui un prêt de 6,4 millions d’euros à la Fabulous Flowers Swaziland PTY Ltd (FFS) pour promouvoir le secteur floricole swazi. La Bad contribuera ainsi à soutenir la croissance économique du pays à travers le développement du secteur privé.

Le projet, qui permettra d’augmenter la production agricole, les revenus des petits exploitants et de générer des devises, se distingue également par la responsabilité sociale qui l’anime.

Avec l’aménagement de 20 ha de serres pour la culture de roses, le projet devrait produire à plein rendement 44 millions de tiges de roses par an, et 22 millions de tiges de plantes ornementales. Les produits sont destinés à l’exportation, en grande partie sur le marché de l’Union européenne, qui est le principal importateur mondial de fleurs coupées. Ses importations totales atteignaient 3,1 milliards d’euros en 2004.

Le projet aura un impact important sur le développement. Au niveau local, le projet sera l’un des plus grands employeurs de la région du Middleveld, fournissant des emplois directs à 350 travailleurs. Il aidera également 40 petits exploitants avec possibilité d’extension du programme pour des phases ultérieures. Les petits exploitants recevront une formation régulière en vue de l’amélioration de leurs compétences.

Le projet aura un impact substantiel sur les femmes. Les femmes constituent environ 75 % des travailleurs dans le projet et seront activement engagées dans tous les aspects des opérations, de la plantation à l’emballage en passant par la taille, la récolte et le calibrage. Les femmes participeront aussi au programme d’assistance aux petits exploitants. Le projet encouragera les femmes à créer des boutiques pour vendre les plantes ornementales sur le marché local. La FFS aura également d’autres retombées, comme la création d’activités génératrices de revenus pour les femmes dans les communautés locales concernées. Ces activités comprendront la couture et l’établissement de petits restaurants.

La FFS fournira une formation à ces travailleurs ainsi qu’aux petits exploitants, de façon à améliorer leurs compétences et leur productivité.  La formation sera axée sur les différentes techniques de production et de manutention. Au besoin, elle impliquera également des voyages d’études au Botswana pour étudier les opérations de la FFB.

Au niveau national, les recettes fiscales dues au projet rapporteront plus de 350 000 euros par an dans les caisses de l’État, et ce pendant la plus grande partie de la vie du projet. Le projet apportera également des devises et améliorera, par conséquent, la balance des paiements du pays.

Les apports de la FFS en matière de développement communautaire dans la zone du projet sont également importants. La communauté de Lamgabhi n’a aujourd'hui pas de clinique et l’établissement sanitaire le plus proche se trouve à Mankayane, à 25 km. Le projet prévoit de mettre en place un dispensaire sur le site du projet pour fournir à son personnel et à leur famille les soins de santé nécessaires. De plus, il appuiera des activités génératrices de revenus pour les communautés locales, comme la couture ou la petite restauration.

Fabulous Flowers mettra en place un fonds qui permettra d’organiser des campagnes de sensibilisation et des programmes de prévention du VIH/sida à l’intention de son personnel ainsi qu’à celle de la communauté. Chaque année, la société contribuera à ce fonds à hauteur de 150 000 euros, pendant la durée de vie du projet. Le programme financé par ce fonds vise à renforcer l’éducation des communautés en matière de VIH/sida, en finançant l’organisation de d’ateliers, des brochures, des documentaires télévisés et des programmes radio. Le programme financera également des activités de conseils, encouragera la stratégie ABC (abstinence, fidélité, préservatif). Il soutiendra également le traitement aux antirétroviraux et viendra en aide aux orphelins et aux groupes vulnérables.

La floriculture en Afrique se développe rapidement et, compte tenu des conditions climatiques favorables du pays, la rentabilité du secteur et l’impact sur son développement potentiel ont décidé la Bad à appuyer les initiatives dans ce secteur.

CONTACT: Chawki Chahed – Tél.: +216 71 10 27 02 – E-mail: c.chahed@afdb.org


Contact

Chawki Chahed Téléphone: +216 71 10 27 02