Contribution supplémentaire de la Suède au Fonds africain de développement

06/06/2007
Share |

30 millions de dollars en reconnaissance des progrès accomplis dans la mise en œuvre du programme d’harmonisation

Tunis, le 6 juin 2007 – Le gouvernement suédois a annoncé la libération d’une contribution complémentaire de 20 millions d’unités de compte (environ 30 millions de dollars) au Fonds africain de développement (FAD)[1]. Cette contribution s’inscrit dans le cadre d’un accord auquel étaient parvenues les deux parties lors de la dixième reconstitution des ressources du Fad, stipulant que les fonds seraient libérés si la Banque faisait des progrès par rapport aux objectifs fixés dans le Plan d’action pour l’Harmonisation et la gestion axée sur les résultats (HAMfR).[2] 

L’annonce a été faite mercredi à Tunis par M. Bjorn Gillsater, administrateur suppléant représentant les pays nordiques, l’Inde et la Suisse, lors d’une réunion du conseil d’administration du Fad. L’administrateur a informé les membres du conseil d’administration que le gouvernement suédois avait pris cette décision sur la base d’une évaluation des progrès enregistrés de décembre 2005 à mai 2007, soulignant que « la Banque avait pris des mesures concrètes et importantes dans la mise en œuvre de son programme d’harmonisation ».

M Gillsater a indiqué que cette décision, prise lors d’un conseil ministériel le 31 mai, soulignait « des signes spécifiques de progrès, dont l’ouverture diligente de nouveaux bureaux extérieurs, la participation dans des stratégies d’assistance pays conjointes et dans des travaux analytiques conjoints, notamment dans le domaine de l’évaluation des acquisitions ». Il a indiqué que la décision du gouvernement mettait également l’accent sur le fait que la contribution de la Banque au programme d’harmonisation et de gestion axée les résultats « en était encore à ses prémices et que beaucoup restait à faire », « le gouvernement estimant toutefois que l’institution a fait bien du chemin en si peu de temps ».

Le président du Groupe de la Banque et président du conseil d’administration, M. Donald Kaberuka, a exprimé sa gratitude à l’endroit du  gouvernement suédois, pour ce qu’il a décrit comme un geste de soutien des plus encourageants. La Suède rejoint ainsi quatre autres donateurs qui ont apporté des contributions complémentaires au Fad, depuis la finalisation des négociations relatives à la dixième reconstitution des ressources du Fad en décembre 2004 (Fad X), à savoir la Belgique, les Pays-Bas, la Suisse et le Royaume Uni.

CONTACTS: Eric Chinje – Tel.: +216 71 10 2116 – e.chinje@afdb.org

External Relations and Communications Unit– Tel.: +216 71 10 29 16 – Fax: +216 71 10 37 52 – E-mail: comuadb@afdb.org

 

1. Le Fonds africain de développement est le guichet concessionnel du Groupe de la Banque africaine de développement. Il octroie des prêts sans intérêts et des dons aux pays régionaux les plus pauvres membres du Groupe de la Banque africaine de développement.

2. Le plan d’action HAMfR a été adopté à Rome en 2003 par les chefs des banques multilatérales de développement.

 


Contact

Eric Chinje Téléphone: +216 71 10 21 16