Tanzanie : cap sur les énergies renouvelables pour doper le secteur de l’énergie

12/09/2013
Share |

Le 12 septembre 2013, le Fonds d’investissement climatique (FIC) a approuvé un plan d’investissement qui aidera la République de Tanzanie à intensifier la mise en valeur de ses abondantes ressources en énergies renouvelables. Ce plan ambitionne de transformer le secteur de l’énergie du pays, en l’affranchissant de sa grande dépendance vis-à-vis des énergies fossiles et des ressources hydrauliques sensibles aux effets du climat, pour leur préférer un bouquet énergétique plus diversifié et qui exploite les ressources géothermique et solaire, abondantes, fiables et plus économiques.

Le plan sera financé grâce à 50 millions de dollars EU provenant du Programme de développement accéléré des énergies renouvelables (dit en anglais “Scaling Up Renewable Energy Program”, SREP) dans les pays à faible revenu, le solde étant pourvu par la Banque africaine de développement (BAD), la Banque mondiale, le gouvernement de Tanzanie, le secteur privé, des sources commerciales et d’autres partenaires au développement. Le plan compte deux composantes : le développement de l’énergie géothermique et les énergies renouvelables pour l’électrification rurale.

Le volet “développement de l’énergie géothermique”, qui devrait être financé à hauteur de 25 millions de dollars EU par le SREP et de 45 millions de ,dollars EU par la BAD, catalysera le développement de plus de 100 MW d’énergie géothermique, principalement par le secteur privé, et jettera les bases d’un cadre propice au développement à grande échelle de l’énergie géothermique.

Le volet “énergies renouvelables pour l’électrification rurale” aura pour objectifs de : i) mettre en place des infrastructures de développement efficientes et adaptées pour l’électrification rurale basée sur les énergies renouvelables ; et ii) démontrer son efficacité en appuyant les investissements par tranches du secteur privé dans les entreprises de production d’électricité hors réseau.

Le plan sera exécuté selon une approche intégrée, dont les éléments sont, entre autres :

  • investissements dans les technologies d’énergies renouvelables, en particulier dans l’infrastructure nécessaire à la production et à la distribution de l’électricité ;
  • renforcement des capacités des parties prenantes ;
  • intégration avec des partenariats public-privé (PPP) dynamiques ;
  • fourniture d’une assistance technique et de services de conseil adéquats.

Le SREP en faveur de la Tanzanie devrait avoir un impact transformateur sur le pays, en ce qu’il esquissera des voies de développement sobres en carbone, en réduisant la pauvreté et en renforçant la sécurité énergétique. D’ici 2020, la consommation d’électricité par habitant devrait fortement augmenter et passer de 78 kWh à 350 kWh, tandis que la production annuelle d’électricité issue des énergies renouvelables devrait passer, quant à elle, de 370 GWh à 2 000 GWh, aussitôt la centrale géothermique opérationnelle.

Un montant supplémentaire de 1,7 million de dollars EU a également été approuvé, au titre de la préparation de projets liés aux deux composantes du plan.