Grâce à la BAD, l’accès à l’eau potable est aujourd’hui à 73% dans notre pays, souligne le ministre du Mali

Share |

Date: 14/04/2010
Lieu: Tunis, Tunisie

Le Groupe de la BAD a reçu, mercredi 14 avril 2010 à Tunis, une délégation malienne conduite par le ministre de l’énergie et de l’eau, Igor Diarra. La délégation a été reçue par le président Donald Kaberuka, avec qui elle a évoqué les questions liées à la coopération avec le Groupe de la BAD, ainsi que le financement d’un certain nombre de projets dans le pays.

«Au Mali, la Banque intervient dans les domaines les plus utiles. Elle nous a assisté à mieux connaître l’eau, à la maîtriser et à la gérer... Elle nous a aussi aidé à aménager les espaces, ce qui fait de notre pays l’un des plus importants producteurs de céréales en Afrique», a indiqué en substance, le ministre malien de l’énergie et de l’eau, Igor Diarra, aux termes des discussions avec le président.

Pour les autorités maliennes, il ne fait l’objet d’aucun doute, le secteur de l’eau représente un véritable enjeu économique et social, de lutte contre la pauvreté, et par ricochet, d’atteinte des objectifs de développement du millénaire.

«Dans le volet spécifique qui est celui de l’eau et de l’énergie, la banque à beaucoup fait pour nous, en dépit du chemin encore à faire. Cependant, ce partenariat est encourageant et nous sommes résolus à collaborer avec la Banque afin de maintenir et même d’accentuer l’élan favorable qui existe actuellement», a expliqué le ministre Igor Diarra, précisant que «Grâce aux facilités de la BAD, nous avons pu améliorer l’accès à l’eau potable, qui est aujourd’hui à 73% dans notre pays et l’un des indicateurs des objectifs de développement du millénaire que le Mali peut atteindre».

Il s’agit d’un des chiffres record dans la sous région. En ce qui concerne l’eau potable «les conditions sont réunies pour ce qui concerne ce secteur, si l’accompagnement de nos partenaires traditionnels en matière de l’eau demeure », estime-t-il.