La 5e Conférence ministérielle KOAFEC s'est ouverte par des appels à un soutien continu à l'Afrique

25/10/2016
Share |

Le président  Akinwumi Adesina de la Banque africaine de développement(BAD) a salué le 24 octobre  à Séoul, les progrès technologiques et économiques de la Corée du sud qui dépassent de loin ceux qu’a accomplis l’Afrique. Le continent peut apprendre beaucoup de la Corée : « Nous avions tant de points communs sur le plan des défis du développement, mais vous avez connu une croissance bien plus rapide et marquée que la nôtre », a-t-il souligné.  Le  dirigeant de la BAD s’exprimait à l’ouverture de la 5e Conférence ministérielle sur la coopération économique Corée-Afrique (KOAFEC).

Plus de 500 personnes, dont des ministres des Finances représentant les pays membres régionaux de la Banque, des représentants d’institutions panafricaines et de communautés économiques régionales ainsi que des PDG du secteur privé, participent à cette rencontre dont le thème est « La transformation de l’agriculture africaine par l’industrialisation et la finance inclusive ».  

Adesina a  par ailleurs salué la longue collaboration entre la Corée et l’Afrique et affirmé que la Conférence KOAFEC était l’endroit idéal pour consolider cette amitié. 

La Conférence KOAFEC donne à la Corée l’occasion de partager son expérience avec l’Afrique et de lui expliquer comment elle est parvenue à un développement économique que beaucoup qualifient de « miracle du fleuve Han ». « Il est important de discuter de la façon dont nous nous y sommes pris et des moyens de trouver des solutions économiques pratiques », a précisé Lee Duk-Hoon, le président de la Korea Eximbank.

Duk-Hoon a souligné le rôle important joué par les partenariats public privé dans la stimulation de la croissance et mentionné le Forum des partenariats public privé organisé dans le cadre de la Conférence KOAFEC. « Il nous faut entendre les secteur privés coréen et africain pour pouvoir évaluer les lacunes et discuter des moyens d’avancer. »

Yoo II-ho, le vice-premier ministre et ministre de la Stratégie et des Finances de la Corée, a pour sa part présenté l’Afrique comme un continent au potentiel inexploité offrant de grandes possibilités. Il a réitéré le soutien de son pays à « l’Afrique pour l’aider à lutter contre la pauvreté, à créer des emplois et à promouvoir la résilience ».

 Il-ho a fait remarquer que l’investissement coréen en Afrique avait été multiplié par six depuis la première Conférence KOAFEC, en 2006, ce qui démontrait la confiance de la Corée envers ce continent.

La Conférence ministérielle KOAFEC est organisée conjointement par la BAD, le ministère de la Stratégie et des Finances coréen et la banque Korea Eximbank.

Pour de plus amples informations sur la Conférence KOAFEC, veuillez consulter le site http://bit.ly/2eC9DkS.