9ème Forum africain pour le développement à Marrakech : Transformer l’Afrique avec des financements novateurs

13/10/2014
Share |

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), prend part, du 12 au 16 octobre 2014, au 9è Forum africain pour le développement, à Marrakech, Maroc, notamment aux discussions de haut niveau sur la manière la plus efficiente de mobiliser des financements, pour la transformation socioéconomique du continent. La réunion explore les solutions novatrices immédiates et idoines pouvant assurer un meilleur avenir aux africains.

La BAD est représentée par son Envoyée spéciale sur le genre, Geraldine Frazer Moleketi et le vice-président chargé de l’agriculture, le développement humain et la gouvernance, Aly Abou-Sabaa.

Le thème de cette année : «Financements novateurs pour la transformation de l'Afrique» est axé autour de la mobilisation des ressources nationales; les mouvements financiers illicites; les capitaux privés; les nouvelles formes de partenariats; les questions de financement contre le changement climatique.

Le thème découle de la constatation du rôle du financement pour réaliser le programme de transformation structurelle du continent.

Les attentes sont à la mesure de la qualité des panelistes, qui planchent sur les objectifs de l’Afrique, dans les domaines stratégiques tels que l’infrastructure, l’intégration régionale, le développement du secteur privé, le commerce, la création d’emplois, la gouvernance et le changement climatique. Les panelistes réfléchissent sur les mutations à opérer pour faire accélérer la mobilisation des financements novateurs

Des personnalités de marque s’exprimeront à la tribune, notamment, le représentant du Royaume du Maroc ; le président ivoirien, Alassane Ouattara ; le président sénégalais, Macky Sall, ainsi que le premier ministre du Cap-Vert, José Maria Pereira Neves.

La BAD prendra part à une importante table ronde sur les capitaux propres ; la situation des capitaux privés en Afrique et son importance comme source alternative de financement des investissements, de la croissance économique et de création d’emplois.

La session se penchera sur les voies et moyens pour accélérer le capital déployé en Afrique en se focalisant davantage sur les marchés de capitaux, en mettant à contribution les capitaux nationaux et en recherchant de nouvelles sources d'investissement tels que les capitaux propres.

Entre autres panelistes à la table ronde, le ministre marocain de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie digitale, Moulay Hafidh; le Secrétaire d’Etat de Tunisie, chargé du développement et de la coopération internationale, Nourredine Zekri; le Vice-président des opérations de la BAD, chargé de l’agriculture, le développement humain et la gouvernance, Aly Abou-Sabaa ; et le Directeur général de Equity Capital Resources Plc, Lusaka, Zambia Executive Director, Nathan De Assis.

Malgré les perspectives de croissance positive, l'Afrique reste confrontée à un déficit de financement annuel de 31 milliards de dollars pour l'énergie électrique uniquement.

Les pays africains doivent développer des politiques, susceptibles d’attirer les capitaux, en particulier dans les domaines clés comme la croissance.

Le Forum s'appuiera sur les meilleures pratiques, les politiques et les stratégies novatrices, ainsi que des cadres institutionnels de gouvernance, pour tirer parti des possibilités de financement du développement durable de l'Afrique.

Le Forum est organisé par la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (UN-ECA), la Commission de l'Union africaine, la BAD, première institution de financement du développement en Afrique et d'autres partenaires clés.

Carlos Lopes, Sous-Secrétaire Général des Nations Unies, et Secrétaire exécutif de l’UN-ECA préside les travaux du Forum, qui regroupe des Chefs d’Etat et de gouvernement, des représentants du secteur privé, des universitaires, des organisations de la société civile et des média.