La BAD au « Forum Africain du Carbone » à Marrakech

14/04/2015
Share |

La 7ème édition du Forum Africain du Carbone, plateforme régionale se tient cette année à Marrakech, Royaume du Maroc du 13 au 15 avril 2015 sous le thème «Sur la route de Paris : Promouvoir l'accès à un développement à faible émission de carbone en Afrique tandis que le monde travaille à un nouvel accord universel sur le changement climatique ».

Organisé conjointement par la Banque africaine de développement (BAD), le Gouvernement marocain, la CCNUCC, Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) avec le partenariat PNUE-DTU, la Banque mondiale et l’International Emissions Trading Association (IETA) ; cet événement d’envergure mondiale a connu la participation de personnalité de haut niveau, notamment, la ministre de l’Environnement au Maroc, Hakima El Haite, la secrétaire générale du UNFCCC, Christiana Figueres, le directeur du changement climatique du Groupe de la Banque mondiale, James Close, le président et CEO d’IETA, Dirk Forrister ainsi que des ministres de gouvernements africains.

Le Groupe de la Banque africaine de développement a également été présent à ce forum en la personne de Yacine Fal, représentante résidente de la Banque au Maroc et Kurt Lonsway, Manager de la division environnement et changement climatique.

Lors de cette rencontre qui a été marquée par un message fort du souverain marocain aux chefs d’Etat, responsables gouvernementaux et experts, dont l’essence est d’explorer tous les canaux de coopération dans le sens de tirer un meilleur profit du potentiel de la région en orientant les efforts à renforcer la position de l’Afrique dans les négociations sur le climat et ouvrir de nouvelles perspectives pour notre continent en matière de lutte contre les impacts des changements climatiques et d’accéder à la finance carbone y compris par le biais des mécanismes de marché. Yacine Diama Fal, a, de son côté, mis en avant que les changements climatiques auront un impact sur la pauvreté et la croissance en Afrique et partout ailleurs.

"Nous avons des mesures à entreprendre pour atténuer les impacts de ces changements climatiques", a-t-elle affirmé, relevant que la BAD qui a toujours appuyé les positions de l’Afrique, s’est engagée à mobiliser 9,6 millards de dollars pour le financement des projets visant à atténuer les effets des émissions de gaz à effet de serre.

Cette rencontre est notamment une occasion de partage des expériences sur les investissements dans le marché carbone en Afrique. elle permet également de renforcer les capacités des pays africains en matière de mise en œuvre des stratégies de développement sobres en carbone, d’explorer les possibilités de financement notamment à travers le Fonds Vert pour le Climat et de créer des réseaux entre les différents acteurs du marché carbone en Afrique.

L’édition de l’année 2015, est marquée par l’organisation d’un segment ministériel. Ce segment fournit une excellente opportunité aux ministres africains de se préparer aux futures négociations climatiques et d’échanger au niveau continental sur le processus de préparation des Contributions Prévues Déterminées au Niveau National (INDCs) dans la perspective de la Conférence de Paris sur le climat (COP 21), qui devra adopter le nouvel Accord sur le climat.