La BAD favorise la coopération entre institutions financières de développement en Afrique australe

22/11/2004
Share |

La Banque africaine de développement, en collaboration avec quatre institutions partenaires: la Communauté pour le développement en Afrique australe – Centre de développement des ressources financières (SADC-DFRC), l’Institut multilatéral d’Afrique (JAI), la Banque de développement d’Afrique australe (DBSA) et la Corporation pour le développement industriel (IDC) ont organisé un séminaire de gestion des risques pour les institutions financières de développement de la Communauté pour le développement en Afrique australe, au Cap du 15 au 19 novembre 2004.

La session d’ouverture du séminaire, sponsorisé par le gouvernement japonais et impliquant 23 institutions financières de développement de la communauté d’Afrique australe ainsi que trois institutions régionales – la Banque de développement d’Afrique de l’Est (BDAE), la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et la Banque commerciale de développement PTA – a eu lieu le 15 novembre.

Le séminaire est un important forum pour la gestion des risques rassemblant des professionnels des institutions financières de développement nationales de la région. L’objectif principal est de permettre à ces institutions de répondre plus efficacement aux besoins de leurs clients que par le passé grâce au développement d’outils de gestion des risques novateurs, assurant également aux petites et moyennes entreprises (PME) l’assistance financière et technique de ces institutions.

Lors de la session d’ouverture, présidée par M. Tim Turner, directeur du département de la gestion financière de la BAD, M. Michael Bauer, directeur de l’Institut multilatéral d’Afrique, Mme Rosalind Thomas, PDG du SADC-DFRC, et M. Katutoshi Ohori, observateur de la Banque japonaise pour la coopération internationale (JBIC), ont rappelé le lien étroit entre des outils de gestion des risques fiables et une croissance économique durable. Dans cette perspective la participation d’acteurs du secteur privé, tels que Deloitte & Touche et Standard & Poor’s, est primordiale.

M. Ohori, représentant le gouvernement japonais, a souligné l’engagement du Japon et du Président du groupe de la BAD, M. Omar Kabbaj, qui ont récemment approuvé un accord de principe sur le partenariat avec les banques régionales de développement ainsi que sur le transfert, d’Asie en Afrique, de l’expérience autour du développement.

Le séminaire de gestion des risques en Afrique australe précédait immédiatement le 4e Forum annuel des Banques multilatérales de développement pour la gestion des risques au Cap du 22 au 24 novembre 2004.


Contact

Sabrina Hadjadj Aoul Téléphone: +216 71 10 36 98