La BAD mobilise 8, 226 milliards CFA pour la compétitivité du secteur industriel ivoirien

01/10/2015
Share |

La Banque africaine de développement a approuvé, le 30 septembre, un don du Fonds africain de développement (FAD) en faveur de la Côte d’Ivoire, pour un montant total de 8,226 milliards CFA pour le financement du projet d’appui au renforcement de la compétitivité du secteur industriel (PARCSI).

Ce projet s’inscrit dans le cadre de l’appui de la BAD à la mise en œuvre du programme ivoirien de restructuration et de mise à niveau des entreprises et de la stratégie nationale d’exportation. Le PARCSI vise à renforcer la compétitivité des entreprises industrielles et la transformation des produits de la filière fruits et légumes. Ce, pour faire  face aux défis de la libéralisation des échanges et de la création d’emplois, facteur de consolidation de la cohésion sociale et d’atténuation de la fragilité.

Les bénéficiaires du projet sont les entreprises du secteur industriel,  les associations des producteurs de fruits et légumes, les entreprises intervenant sur la chaîne de valeur des fruits et légumes (fournisseurs d’intrants et d’emballages, transport, etc.),  les jeunes et les femmes qui auront des opportunités d’emplois décents dans le secteur moderne de l’économie ainsi que l’Etat dont les structures d’appui à la compétitivité du secteur industriel seront renforcées. De  manière globale, l’ensemble de la population ivoirienne bénéficiera de ce projet, à la fois directement (création d’emplois ; accroissement des ressources budgétaires pour l’Etat) et/ou indirectement (disponibilité de produits de consommation de qualité fabriqués localement pour le marché national).

Le projet a pour objectifs spécifiques : l’appui  à la restructuration et à la mise à niveau des entreprises par la réalisation du diagnostic stratégique pour identifier d’une part, les besoins ainsi que l’accompagnement (assistance technique) des 150 entreprises adhérentes au programme sur au moins 270 entreprises démarchées; et  l’appui au développement industriel de la filière fruits et légumes pour soutenir de manière intégrée la promotion des investissements dans la filière fruits et légumes (ananas et mangues en particulier) afin d’augmenter le taux de transformation industrielle (2% en 2014).

D’autre part, le PARCSI cherche à améliorer les capacités de stockage et de conservation et  à renforcer les capacités des acteurs de la filière sur les bonnes pratiques de stockage et de conservation et la stimulation des exportations. Enfin, le projet  veut aussi  renforcer les capacités des structures d’accompagnement du secteur industriel afin de leur permettre de remplir plus efficacement leur mission dans le domaine de la normalisation, de la qualité ainsi que de l’amélioration de la productivité et de la compétitivité des entreprises.