La BAD contribue pour 240 millions d’euros à la sortie de crise du Mali

15/05/2013
Share |

Le groupe de la Banque africaine de développement (BAD), s’est engagé à Bruxelles, par la voix de son président, Donald Kaberuka, à soutenir les efforts de sortie de crise et de relance de  l’économie malienne en mettant à la disposition du pays 240 millions d’euros. C’était  à l’occasion de la Conférence des donateurs du Mali organisée par la France et l’Union Européenne en Belgique.

Dans l’immédiat, cette assistance, accordée via le Fonds africain de développement (FAD) est  dévolue à quatre domaines : l’appui budgétaire, l’appui spécifique à la gouvernance économique  afin de renforcer les capacités de l’administration, l’appui visant à restaurer les services sociaux de base fortement dégradés -en particulier ceux de la santé et de l’éducation- sur toute l’étendue du territoire et en particulier au Nord du pays, et la relance du secteur privé grâce au soutien apporté à la réduction de la dette.

La BAD financera aussi la  réalisation  du Projet d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako, à hauteur de 56 millions d’euros, soit près de 37 milliards de FCFA.  Un projet  qui s’avère d’une extrême urgence en raison des besoins pressants induits par les nombreux déplacements des populations ayant fui la guerre au Nord du Pays.  D’autres interventions iront  au soutien à l’agriculture et la sécurité alimentaire dans les régions de Koulikoro, Sikasso et Ségou  pour un programme chiffré à 35 millions d’euros, soit 23 milliards de FCFA.

Au cours de son intervention, le Président de la première institution financière africaine s’est félicité de la mobilisation autour du relèvement du Mali : « Cette conférence est la preuve que, ensemble et de manière coordonnée, nous pouvons trouver une partie des solutions  dont le Mali et la région sahélienne ont besoin pour sortir définitivement de la fragilité et de l’instabilité ».