« La BAD continuera à apporter au Sénégal son soutien financier et technique pour une croissance inclusive » déclare Donald Kaberuka

12/09/2012
Share |


En bouclant sa visite officielle de trois jours au Sénégal sur invitation du président Macky Sall, le président Donald Kaberuka a déclaré : « J’ai su bénéficier de la pertinence de l’analyse du président Macky Sall à propos de la coopération entre le Sénégal et la BAD et  de sujets touchant à l’intégration régionale et la coopération internationale. » Cette visite s’est effectuée du 8 au 11 septembre 2012.

Au cours de l’audience qu’il a accordée à la délégation de la BAD, le président Macky Sall s’est dit satisfait de l’excellence de la coopération entre le Sénégal et la BAD. « Je suis fier du bon travail que réalise notre institution. Et je tiens à féliciter le président Kaberuka pour les bons résultats obtenus. Je lui renouvelle tout notre soutien. »

Avant son entrevue avec le président Macky Sall, le président Kaberuka a eu une séance de travail avec M. Amadou Kane, ministre de l’économie et des finances du Sénégal. Ils ont passé en revue la coopération entre le groupe de la BAD et la république du Sénégal. « Nous sommes satisfaits de l’état de notre  coopération avec la Banque africaine de développement »  a dit le ministre Amadou Kane.  

Au cours de son séjour au Sénégal, le président de la Banque africaine de développement a visité en compagnie du ministre des infrastructures, M. Mor Ngom, le projet de l’autoroute à péage Dakar-Diamniadio. Ce projet qui permettra de décongestionner la circulation dans la banlieue de Dakar, a bénéficié du financement de la BAD dans le cadre d’un partenariat public privé. Il est à ce jour le premier projet autoroutier structuré sous cette forme en Afrique subsaharienne en dehors de l’Afrique du Sud. « Le Sénégal salue les efforts consentis par le groupe de la BAD pour accompagner le développement du Sénégal en permettant au pays de se doter d’infrastructures de qualité » a dit le ministre Mor Ngom.

La délégation de la BAD a également eu une séance de travail avec les partenaires techniques et financiers pour échanger sur les voies et moyens d’améliorer la coopération et la coordination axée sur les résultats. Le président Kaberuka s’est dit satisfait de la qualité du dialogue entre partenaires techniques et financiers.

En marge de sa visite officielle au Sénégal,  le président de la BAD  a rencontré les représentants résidents de la BAD et les chargés de programmes pays qui sont basés dans la sous-région de l’Afrique de l’Ouest.

Plusieurs réunions et rencontres ont également marqué le séjour de la délégation de la BAD au Sénégal y compris avec la presse et des membres du gouvernement notamment le ministre du tourisme et de la culture, M. Youssou Ndour, le ministre de l’énergie, M. Ali Ngouille Ndiaye, le ministre de la pêche et de l’économie maritime, M. Pape Diouf, et des personnalités de haut niveau.

La délégation de la BAD comprenait, entre autres, M. Sakala Zondo, vice-président chargé des opérations, M. Youssouf Ouedraogo, conseiller spécial du président de la BAD, M. Franck Perrault, directeur des opérations pour la région Ouest, et Mme Leila Mokadem, représentante résidente de la BAD au bureau régional du Sénégal.

Les engagements de la BAD au Sénégal se chiffrent à quelque 857 milliards de francs CFA. « J’entends renforcer cette coopération en finançant des secteurs susceptibles de faciliter l’emploi des jeunes et des femmes. Nous avons approuvé le 10 septembre une aide alimentaire d’urgence d’un million de dollars pour le Sénégal. Cette aide contribuera à soulager les souffrances des populations victimes des sévères inondations que le pays a connues récemment», a déclaré le président Kaberuka.

La BAD a financé de nombreux projets au Sénégal, notamment les corridors routiers Dakar-Bamako, l’aéroport Blaise Diagne et les centrales électriques de Kounoune et Sendou ainsi que l’élevage et la petite irrigation rurale. Le financement du projet de pont sur la Gambie a été approuvé. La BAD s’engagera en outre dans le cadre de la promotion d’une économie verte à la réhabilitation du lac de Guiers.