Nouveau site Internet et nouveau look pour la Facilité africaine de l’eau

13/02/2014
Share |

La Facilité africaine de l’eau (FAE) lance, ce 13 février 2014, son tout nouveau site Internet. Conçu pour promouvoir l’échange de connaissances et un accès accru à l’information concernant les dons et projets de la FAE, ce site ergonomique promet également une interaction plus grande avec les internautes.

L’adresse URL demeure inchangée : www.africanwaterfacility.org. Mais les usagers y découvriront à la fois un outil modernisé, qui rehausse l’image de marque de la FAE. De fait, le contenu, plus dynamique, propose notamment  une carte de projets interactive  grâce à laquelle les internautes peuvent explorer les 90 projets déployés dans 52 pays africains, ainsi qu’un blog, intitulé  “Réflexions sur l’eau”, où équipe de la  FAE et invités bloggeurs partageront régulièrement leurs vues sur les grands enjeux que recèlent les secteurs de l’eau, de l’assainissement et du développement durable en Afrique.

Autre avancée, la FAE sera désormais présente sur les réseaux sociaux, via Facebook, et Linkedin, pour une communication plus directe et fluide avec les usagers du web.

De plus, la FAE prévoit de lancer sa première lettre électronique au printemps 2014. Toute personne ou organisation désireuse de recevoir notre newsletter peut s’enregistrer sur notre liste d’envoi ici.

« Nous avons souhaité offrir un outil adapté à notre auditoire, qui puisse mieux répondre à leur demande d’informations et d’interaction avec la FAE », a souligné Akissa Bahri, coordonnatrice de la Facilité africaine de l’eau. « Si notre nouveau site Internet a maintenant beaucoup plus à offrir, il nous permet aussi de montrer notre évolution, car au fil des ans, nous nous sommes perfectionnés et sommes devenus une organisation bien établie, avec un portefeuille de projets à très forts impacts, que soutient une équipe de professionnels dévoués. »

La FAE est un fonds multilatéral initié par le Conseil des ministres africains de l’eau (dit en anglais AMCOW), hébergé par la Banque africaine de développement (BAD). Créée en 2004 à titre de Fonds spécial pour l’eau, la FAE entend aider les pays africains à atteindre les objectifs de la Vision africaine de l’eau 2025.

La FAE octroie des dons d’un montant de 50 000 à 5 millions d’euros, destinés à soutenir des projets gérés par un large éventail d’institutions et d’organisations actives en Afrique. Elle compte trois priorités stratégiques : (1) la préparation de projets d’investissement ; (2) le renforcement de la gouvernance de l’eau ; (3) la promotion du savoir sur l’eau.

Depuis 2006, la FAE a financé un total de 90 projets (à l’échelle nationale et régionale) dans 52 pays africains, dont les plus vulnérables du continent. La FAE est parvenue à mobiliser plus de  935 million d’euros grâce à ses activités de préparation de projets d’investissement – une activité qui couvre 70 % de son portefeuille. 

En moyenne, chaque euro octroyé par la FAE en a attiré 30 de plus en investissement de suivi. 

L’Algérie, l’Australie,  l’Autriche, la Fondation  Bill et Melinda Gates, le Burkina Faso, le Canada, la Commission européenne, le Danemark, l’Espagne, la France, la Norvège, le Royaume-Uni, le Sénégal, la Suède  et la BAD sont les bailleurs de la FAE.  Celle-ci est gouvernée par un Conseil de direction représentant ces 15 bailleurs, outre ONU-Eau Afrique, l’Union africaine (UA) via le NEPAD, l’AMCOW et la BAD.