Le Conseil approuve la politique du secteur de l’énergie du Groupe de la BAD

23/11/2012
Share |

A l’issue de consultations élargies et transparentes,  le Conseil a approuvé, le 26 septembre 2012, la Politique du secteur de l’énergie du Groupe de la Banque qui remplace celle de 1994.

Le Cadre de politique tarifaire pour les services d’utilité publique de 1985 précédemment appliqué aux opérations dans les domaines de l’énergie électrique, des télécommunications, de l’approvisionnement en eau et de l’assainissement a également été changé.

La nouvelle politique de l’énergie est le résultat d’un processus participatif à l’intérieur de la Banque et en externe avec toutes les parties prenantes, notamment les pays membres régionaux (PMR), les communautés économiques régionales (CER), le secteur privé, les partenaires au développement et la société civile.

Il fournit un cadre général qui aidera la Banque à faire face à un double défi : répondre aux besoins énergétiques de l’Afrique et réduire de façon significative la dépendance vis-à-vis des combustibles fossiles. Ce qui devrait permettre de libérer le potentiel de développement du continent tout en faisant face aux préoccupations environnementales liées à l’énergie au niveau local et mondial, en particulier le changement climatique.

Cette politique de l’énergie tend à  appuyer les efforts des PMR visant, d’une part, à fournir  à l’ensemble de leurs populations et aux secteurs productifs l’accès à des infrastructures et à des services énergétiques modernes, fiables et à un coût abordable et d’autre part,  à les aider à développer un secteur de l’énergie viable aux plans social, économique et environnemental.

Accroître l’accès à l’énergie pour tous demeure une priorité pour la Banque, compte tenu de la nécessité impérieuse de fournir de manière rentable l’énergie à l’activité économique du continent afin de renforcer sa compétitivité. Il est essentiel pour assurer une croissance économique plus rapide et un développement social équitable. A cet effet, la Banque aidera ses PMR à exploiter les ressources énergétiques pour garantir la sécurité énergétique et élargir l’accès à des services énergétiques abordables et fiables.  Elle adoptera une approche axée sur la demande qui prend en compte le contexte spécifique des PMR / CER, leurs dotations en ressources et leurs priorités.

Cependant, afin de s’assurer que ses efforts visant à accroître l'accès à l'énergie pour tous ne nuisent pas à son engagement pour la viabilité sociale et environnementale, la BAD aidera ses clients à  évaluer différentes options énergétiques sur la base de leur capacité à contribuer à réaliser un tel objectif, et à adopter progressivement une voie de croissance durable et sobre en carbone soutenue par les trois leviers que sont les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique et les technologies propres.  

Afin de rendre effective la mise en oauvre de cette nouvelle politique de l’énergie, , des stratégies à moyen terme seront développées et  proposeront des plans d'action opérationnels sous le leadership du département de l’Energie, de l’Environnement et du Changement Climatique. La Banque s’assurera de l’intégration de la dimension énergétique dans ses politiques, stratégies et opérations. Elle renforcera également les efforts de mobilisation des ressources, pour le développement des compétences du personnel, et son engagement dans des partenariats stratégiques.