Madagascar : Fin du 2e cycle des Initiatives à résultats rapides

28/12/2015
Share |


Les 14 et 17 décembre 2015, le gouvernement de Madagascar a finalisé la revue du 2e cycle de ses Initiatives à résultats rapides (IRR), conduite dans le cadre du projet de Communauté africaine de pratiques (AfCoP) sur la Gestion axée sur les résultats en matière de développement (GRD), un projet financé par la Banque africaine de développement (BAD) depuis son lancement, en 2007. Sous l’égide du président de la République Hery Rajaonarimampianina, le gouvernement malgache s’est en effet engagé à adopter la Gestion axée sur les résultats afin d’en faire le moteur de la mise en œuvre du plan national de développement du pays.

De nombreux représentants du gouvernement malgache ont assisté à la présentation du bilan de cette revue, qui fut l’occasion d’examiner les meilleures pratiques en matière de GRD via la méthodologie IRR. Objectif : encourager l’innovation et améliorer l’efficacité des parties concernées, comme la collaboration entre ministères. Appliquer les principes de la GRD devrait avoir un impact à long-terme et de grande ampleur sur les projets de développement ultérieurs.

À Madagascar, la vision du président a adopté les objectifs de l’AfCoP, qui visent à renforcer les capacités en matière de gestion des résultats de développement en Afrique. Un état des lieux préalable avait été effectué, afin de s’assurer que Madagascar était prêt à mettre en œuvre la GRD. Le pays avait obtenu un avis favorable.

Pour ce 2e cycle, quatre-vingt-deux (82) pistes en matière d’Initiatives à résultats rapides ont été identifiées comme prioritaires et mises en œuvre au sein des ministères, et ont abouti à un taux global de réalisation de 87,5 % –  89,52 % des 31 pistes du volet “Gouvernance” ont été menées à bien,  ainsi que 96,23 % des 32 pistes du volet “Économie” et 76,77 % des 19 pistes du volet “Social”.

157 fonctionnaires ont aussi bénéficié d’une formation ad hoc sur les Initiatives à résultats rapides.

L’initiative Afrik4R, le programme phare de l’AfCoP et par lequel sont mises en œuvre les Initiatives à résultats rapides, a permis à Madagascar de s’approprier véritablement la GRD. Outre la gouvernance et la reddition de comptes, qui s’en sont vues améliorées, les ministères malgaches ont pu ainsi mieux communiquer et collaborer entre eux.

Bien qu’il reste beaucoup à faire, cette revue a révélé le fort potentiel de Madagascar à faire face aux défis du développement avec les outils adéquats. Pour de plus amples informations sur l’Initiative AfriK4R et AfCoP, veuillez vous rendre sur www.afrik4r.org.

__

À propos de l’AfCoP

Lancée en 2007, la Communauté africaine de pratiques (AfCoP) est un réseau de plus de 4 000 décideurs et praticiens du développement issus de 68 pays à travers le monde. Objectif : partager les enseignements, expériences et bonnes pratiques en matière de Gestion axée sur les résultats de développement (GRD) en Afrique. Les membres de l’AfCoP travaillent avec les gouvernements africains, la société civile et des experts indépendants dans le domaine. La Banque africaine de développement (BAD), en partenariat avec la Fondation africaine de renforcement des capacités (ACBF), appuie l’AfCoP pour que la GDR soit peu à peu intégrée et déployée sur le continent.

À propos d’AfriK4R

L’initiative de l’Afrique pour les résultats (AfriK4R), qui a vu le jour en 2012, est le programme phare de l’AfCoP. Il s’agit de promouvoir l’intégration régionale en Afrique, grâce à une approche de la gestion des finances publiques qui intègre les principes et pratiques de la Gestion axée sur les résultats de développement (GRD). À ce jour, 17 pays d’Afrique se sont engagés dans l’initiative AfriK4R : le Bénin, le Burkina Faso, le Burundi, la Côte d’Ivoire, le Kenya, Madagascar, le Malawi, le Mali, la Mauritanie, le Niger, la RDC, le Sénégal, la Tanzanie, le Togo, l’Ouganda, la Zambie et le Zimbabwe. Les Commissions économiques régionales UEMOA et COMESA font également partie de l’Initiative AfriK4R depuis son lancement.


Sections Connexes