Gambie : Un appui budgétaire de 6 millions de dollars pour un programme de réduction de la pauvreté

09/02/2009
Share |

Tunis, le 28 janvier 2009 – Le gouvernement gambien bénéficiera d'une subvention de 4 millions d'unités de compte (UC *), soit  6 millions de dollars, pour la mise en œuvre d’un programme de réduction de la pauvreté (PRBS) dont l’accord a été signé vendredi, 6 février 2009 à Tunis, par le Groupe de la Banque africaine de développement et le gouvernement gambien.

L'accord a été signé par la vice-présidente du Groupe de la Banque pour les opérations, Mme Zeinab El-Bakri avec le Secrétaire d’Etat gambien aux finances et aux affaires économiques, M. Mod K. Secka, en présence de l’administrateur de la BAD pour la Gambie, M. Francis Karpeh.

Le don en constitue de deux tranches de 1,0 million d'UC pour répondre à la hausse du coût des importations de denrées alimentaires et d'une deuxième tranche de 3,0 millions d'UC en faveur de la gestion financière et de la réforme de la fonction publique.

Le PRBS est une composante du Programme d'appui budgétaire général de la Gambie, (GBSP), qui a été conçu conjointement par la BAD, la Banque mondiale et l'Union européenne. Son objectif principal est de contribuer à la croissance économique du pays et la réduction de la pauvreté par le biais de réformes politiques et institutionnelles.

L’appui budgétaire est conforme aux objectifs du document de stratégie de réduction de la pauvreté (2007-2011) du pays et, en particulier il met l'accent sur "le renforcement de la gestion économique et de la prestation des services publics". Les objectifs du programme sont de promouvoir l'efficacité, la transparence et la responsabilisation dans l'utilisation des ressources publiques grâce à l'efficacité de la planification budgétaire, l'audit et l'augmentation de la mobilisation des recettes. Il est également conçu pour améliorer la prestation des services publics par le biais de réformes de la fonction publique, ainsi que pour fournir un appui budgétaire pour absorber la fiscalité et l'impact de la crise économique mondiale qui prévaut sur la balance des paiements, qui conduit à la flambée des prix des vivres et du carburant.

L'augmentation des recettes fiscales permettra au gouvernement de maintenir la stabilité macroéconomique face à l'augmentation des dépenses publiques pour couvrir les dépenses budgétaires, tels que l'augmentation prévue des salaires de la fonction publique ainsi que des prix des aliments et des prix du carburant, entre autres.

Les programmes qui seront financés par le don aideront à atténuer la pauvreté et à améliorer la prestation des services dans les systèmes d'éducation, de santé et dans l'agriculture, grâce à l'amélioration de l'accès à l'éducation, des services de santé de base et l'augmentation de la production dans le secteur agricole.

L’appui budgétaire compensera les exonérations des droits de douane et de la taxe de vente sur le riz et contribuera à la réduction de la pauvreté. L’appui du « Cadre pour la sécurité alimentaire en Afrique » de la BAD permettra de réduire les risques financiers associés aux subventions accordées pour soutenir les prix des denrées alimentaires importées et contribuera à la stabilité macroéconomique.


___________________________
*1 UC = US$ 1.49192 au 08/02/2009


Contact

Felix Njoku Téléphone: +216 71 10 26 12