La BAD accueille les travaux du Forum de haut niveau sur la réforme de la passation des marchés publics en Afrique

17/11/2009
Share |

La Banque africaine de développement (BAD) a accueilli à Tunis, le 16 novembre 2009, les travaux du "Forum de haut niveau sur la réforme de la passation des marchés publics en Afrique", une rencontre de deux jours organisée en partenariat avec le Marché Commun de l'Afrique de l'Est de l'Afrique Australe (COMESA), l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), la Fondation africaine pour le renforcement des capacités (FARC), l'Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE) et la Banque mondiale (BM).

Dans son allocution inaugurale, le Secrétaire d'État tunisien, Abdelhamid Triki, a remercié la BAD et les différents partenaires d'avoir permis cette rencontre et rappelé que la réforme de la passation des marchés publics est un élément clé du développement économique et de la réduction de la pauvreté, notamment dans le contexte actuel de crise économique mondiale.

S'exprimant au nom du président de la BAD, M. Kaberuka, le vice-président de la BAD, Aloysius Ordu a lui aussi constaté que "la crise financière mondiale a mis le continent africain face à de nouveaux défis. Dans ce contexte, tous nos efforts doivent viser à améliorer notre gestion des ressources, à accroître la transparence et l'obligation redditionnelle et à renforcer la lutte contre la corruption". Le Forum contribuera à faire entendre  la voix de l'Afrique et à mettre l'accent sur ses priorités en matière de réforme de la passation de marchés publics, afin de contribuer encore davantage à la lutte contre la corruption et la gabegie. Le Forum offrira également l'opportunité de discuter de l'évolution des procédures de passation des marchés publics en Afrique et de convenir d'un programme commun d'amélioration des systèmes nationaux de passation de marchés.

Le ministre zimbabwéen de l'intégration régionale et de la coopération internationale, représentant la présidente du Conseil des ministres du COMESA, Priscilla Mushonga, a salué l'instauration de cette plateforme, qui favorise le dialogue sur les politiques en matière de passation de marchés publics, un sujet aux implications énormes, notamment pour l'intégration régionale.

Le Commissaire de l'UEMOA chargé du département des politiques économiques et de la fiscalité intérieure, Elhadj Sakho, a quant à lui expliqué que le forum constitue sans aucun doute une étape fondamentale sur le chemin de la réforme de la passation des marchés publics en Afrique, puisque les recommandations qu'il formulera favoriseront la réalisation des objectifs de développement économique et de réduction de la pauvreté sur le continent.

Le directeur du département Gouvernance de la BAD, Gabriel Negatu, a chaleureusement encouragé les participants à profiter de la plateforme du Forum pour élaborer une feuille de route consolidée, qui aidera les pays à mettre en œuvre des politiques et des stratégies de passation de marchés effectivement propices au développement et aidera les partenaires au développement à cibler davantage leur aide vers les domaines qui en ont le plus besoin.

Le Forum réunit quelque 150 personnes venues de toute l'Afrique, dont une majorité de hauts responsables, d'acteurs du secteur et d'experts en matière de politiques et pratiques de passation de marchés publics, ainsi que des représentants d'organisations internationales de développement, d'agences bilatérales de coopération et d'entités académiques. Les deux jours de débats seront consacrés à l'examen de quatre grands thèmes: "La réforme de la passation des marchés publics en Afrique", "La passation des marchés publics comme outil de développement économique", "Les cadres de renforcement des capacités en matière de passation de marchés publics et les initiatives favorisant la probité", et enfin "Réforme de la passation des marchés et intégration régionale économique".