Le potentiel hydroélectrique du site d’Inga en RDC sera au centre d’une table ronde internationale à Johannesburg

29/09/2006
Share |

Tunis le 29septembre 2006 -  Avec le soutien de la Banque africaine de développement et du Secrétariat du Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique (NEPAD), la République démocratique du Congo (RDC) organise, une table ronde internationale du 5 au 6 octobre 2006 à Johannesburg en Afrique du Sud en vue de susciter l’intérêt des bailleurs de fonds pour le potentiel hydroélectrique du site de Inga dans la vallée de Nkokolo en  RDC.

La table ronde est destinée à mobiliser les partenaires au développement autour du projet pour l’exploitation et le développement du potentiel hydroélectrique de Inga. Elle vise spécifiquement les objectifs suivants:

  • Informer les bailleurs, investisseurs et utilisateurs potentiels sur le projet hydroélectrique capable de satisfaire la demande en électricité de la RDC ainsi que celle de nombreux pays africains avec, au surplus, la possibilité d’exporter de l’électricité vers l’Europe et le Moyen Orient ;
  • Enregistrer les manifestation d’intérêt des investisseurs et clients potentiels afin de permettre un développement effectif et planifié du projet ;
  • Recueillir les points de vue et contributions des partenaires au développement et de toutes les parties prenantes du projet dans le cadre de l’orientation d’une étude de faisabilité planifié en vue de la mis en valeur du site hydroélectrique de Inga.

Avec l’avènement du NEPAD et les promesses d’accélérer le processus de l’intégration régionale qu’il porte,  les perspectives de développement de Inga sont plus que jamais plus favorables et l’intérêt de développer le site est plus manifeste. La BAD a déjà mené une étude entre 1993-1997 dans le cadre de l’étude de faisabilité et de viabilité du projet d’interconnexion entre la centrale d’Inga en RDC, l’Egypte, la République centre africaine, le Tchad et le Soudan. La Banque mondiale vient juste d’achever une étude sur la réhabilitation des infrastructures du site et la BAD envisage de conduire une étude intégrée qui examinera les possibilités de développement du site.

Plus de 60 participants en provenance des administrations publiques et privées internationales, des investisseurs privés, des bailleurs de fonds, des partenaires au développement, des ONG et société civile et des bailleurs de fonds prendront part à la Table ronde.

CONTACT: Magatte Wade – Tél.: +216 71 10 22 44 – E-mail: m.wade@afdb.org

 


Contact

Magatte Wade Téléphone: +216 71 10 22 44