Ouverture de la Conférence internationale sur la fiscalité, la consolidation et le renforcement des capacités des états africains à Pretoria

28/08/2008
Share |

Tunis, le 28 août 2008 – L’indépendance fiscale est un pilier du développement de l’Afrique, a déclaré le président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), M. Donald Kaberuka, dans le discours qu’il a prononcé aujourd’hui à Pretoria, en Afrique du Sud, lors de la Conférence internationale sur la fiscalité, la consolidation et le renforcement des capacités des états africains.

Organisée par les agents fiscaux du Botswana, du Ghana, du Nigeria, du Rwanda, de l’Ouganda, et de l’Afrique du Sud avec le soutien de la BAD, de l’OCDE, de l’Organisation mondiale des douanes et des partenaires bilatéraux, la rencontre de deux jours est abritée par la South African Revenue Service, avec la participation des dirigeants des administrations fiscales africaines, des partenaires au développement et des principaux experts internationaux.

La conférence met l’accent sur l’importance de la fiscalité pour financer le développement, le renforcement des capacités des états et l’amélioration de la gouvernance. La possibilité de créer un centre d’impôt africain devrait également être discuté lors de la rencontre.

Dans son discours, le président Kaberuka a souligné l’importance de la fiscalité dans la construction des états stables. « … Le renforcement des taxes et des revenus intérieurs constitue un moyen d’atteindre l’indépendance fiscale sur le continent africain. L’autosuffisance et l’indépendance fiscale ne peuvent se réaliser que par les recettes intérieures adéquates, transparentes et durables ».

A cet effet, le président de la BAD a fait remarquer que l’Afrique a besoin d’un agenda pour la gouvernance financière afin de mieux définir sa propre politique fiscale. Il a également indiqué que la bonne gouvernance financière est au centre de la nouvelle stratégie de gouvernance de la BAD, qui met l’accent sur le soutien aux états membres pour renforcer la transparence et la crédibilité dans la gestion des finances publiques. La BAD a accru progressivement ses ressources en appui aux états membres désireux de renforcer la gestion de leurs revenus fiscaux.

La BAD est un partenaire clé de cette conférence. Son département de la gouvernance a joué un rôle actif dans sa préparation. Elle a aussi soutenu financièrement la participation des agents fiscaux africains.

La conférence de Pretoria constitue une excellente plate-forme qui permet à toutes les parties prenantes d’échanger sur la question de la mobilisation des recettes et revenus intérieurs en Afrique. On s’attend à ce que la conférence adresse un message approprié sur le renforcement des capacités des états africains, surtout en matière de politique et d’administration, au Forum de haut niveau sur l’efficacité de l’aide publique au développement, prévu du 2 au 4 septembre à Accra, au Ghana. 

Pour informations: Yvan CLICHE, 216 71 10 23 87 ; y.cliche@afdb.org


Contact

Yvan CLICHE Téléphone: +216 71 10 23 87