Le secteur des énergies renouvelables et l’emploi des jeunes au Maghreb étudiés par la BAD

05/10/2016
Share |

« Les conditions instaurées par le cadre législatif et la réglementation ne sont pas toujours favorables au développement des énergies renouvelables, mais ce secteur enregistre une accélération dans presque tous les pays du Maghreb. L’intérêt de plus en plus vif montré aux niveaux international, national et local à investir dans les systèmes d'énergie éolienne et solaire peut être davantage attisé par une libéralisation progressive du secteur des énergies renouvelables et des incitations financières accrues. De nombreux projets éoliens et solaires sont encore en préparation - leur mise en œuvre pourrait être accélérée » souligne le dernier rapport de la BAD intitulé « Le secteur des énergies renouvelables et l’emploi des jeunes au Maghreb »

Le rapport indique que l’on devrait s’attendre à des taux élevés de croissance, en particulier en ce qui concerne l’énergie éolienne dans le monde. Ce serait également, dans le moyen terme, le cas pour le Maghreb. Les énergies renouvelables deviendront plus compétitives et seront moins tributaires des subventions, à la faveur des avancées technologiques auxquelles on devrait assister au cours des prochaines années. Le nombre d'emplois verts augmentera, mais les attentes doivent être réalistes. Le développement de nouveaux profils d'emploi vert ou l’« écologisation » des emplois classiques représente un moteur important et novateur pour les systèmes éducatifs, les stratégies d'emploi et le contexte économique général.

Des avancées dans le développement des systèmes énergétiques interconnectés parmi les pays du Maghreb, leurs autres voisins africains du Sud et leurs voisins européens dans le Nord peuvent également donner une impulsion à l’expansion des marchés nationaux des énergies renouvelables. Les objectifs à long terme d’interconnexion, d’harmonisation, d’intégration – à la fois intra régionaux et interrégionaux – des marchés de l'énergie doivent être considérés comme un processus susceptible de faciliter l’importation et l’exportation de composants d'énergie renouvelable ou la construction et l'utilisation efficace des réseaux de transport, ou d’accélérer la convergence des produits, des cadres commerciaux et législatifs avec les normes internationales.

En ce qui concerne les énormes demandes croissantes d'énergie que devraient enregistrer les pays du Maghreb dans les prochaines décennies, la diversification des ressources énergétiques et l’augmentation de la part des énergies renouvelables dans le bouquet énergétique sont cruciales, en particulier pour les pays importateurs d’énergie comme le Maroc ou la Tunisie. Mais même pour les pays exportateurs d’énergie comme l'Algérie ou la Libye, le développement du secteur des énergies renouvelables peut représenter un puissant moteur d’essor économique en termes de retombées sur les sous-secteurs connexes, la création d'emplois, la recherche scientifique et de nouvelles opportunités commerciales. Malgré les défis existants, les pays du Maghreb sont des marchés très dynamiques et émergents. Les perspectives du secteur des énergies renouvelables dépendront également de l'évolution à l’échelle mondiale, mais surtout de la mise en œuvre réussie et efficace des ambitieux programmes d’énergies renouvelables mis en place par les différents pays, qui peuvent certainement ouvrir de nouvelles opportunités pour la création d'emplois hautement qualifiés dans la production, l'exploitation et la maintenance des énergies renouvelables et stimuler une croissance durable et verte.