Les projets énergétiques de la BAD sous les projecteurs

26/12/2012
Share |

Trois grands projets énergétiques de la BAD sur les sites de Ouarzazate (Maroc), Menengai (Kenya) et Bujagali (Ouganda) figurent parmi 25 sélectionnés par l’Association africa express, dans le cadre de l’année pour l’énergie durable , décrétée en 2012 par l’ONU. L’association fondée en juin 2011 et basée en France est spécifiquement dédiée à l’étude de projets d’énergie en Afrique. Deux membres de l’organisation, Jeremy Debreu, chargé de communication sur les projets et Claire Guibert, chargé des partenariats, venus à la Banque, le 13 décembre, ont tenu à confier leurs impressions sur l’énorme potentiel, en matière de solaire, dont dispose l’Afrique. Quelque 35% des africains n’ont pas encore accès à l’électricité.

Nos deux visiteurs effectuaient dans le contexte de la présente mission, leur 22è déplacement sur ces infrastructures avec ce voyage en Tunisie. De leur constat sur le terrain émerge le fait que « la BAD jouit d’une très bonne réputation dans les pays visités. » Son soutien leur a facilité leur travail en renforçant leur propre crédibilité auprès du public. Un livre blanc et un film seront produits sur ces réalisations techniques qui devraient, en définitive, contribuer à  la transformation économique de l’Afrique avec une valeur ajoutée écologique.

Selon M. Debreu, les projets sélectionnés sont très divers en termes de modèles, d’impact et de contraintes, mais a-t-il fait remarquer, ils offrent néanmoins une richesse de choix et de solutions pour le développement. L’ouvrage paraîtra en septembre 2013. « La présence de la BAD auprès d’autres parties prenantes (PNUE, EDF et SCHNEIDER) à ce projet de communication sur le potentiel énergétique du continent, est liée à sa vocation de gérer et de partager le savoir sur l’Afrique, en l’occurrence en matière de développement durable, » ont souligné nos deux interlocuteurs.