Normalisation des relations entre le Togo et la Bad : apurement de 24 millions de $ d’arriérés

22/07/2008
Share |

Tunis, le 22 juillet 2008 – Le conseil d’administration de la Banque africaine de développement a approuvé à Tunis un programme d’apurement des arriérés du Togo à hauteur de 24 millions de $ E.U.

Le conseil d’administration a considéré que le Togo, en tant qu’État fragile, satisfait aux critères requis pour bénéficier de l’assistance de la Facilité en faveur des Etats fragiles, un nouveau mécanisme de la Bad qui prévoit une assistance opérationnelle supplémentaire aux pays sortant de conflit ayant satisfait à deux conditions principales: engagement du pays à consolider la paix et la sécurité ; et mise en œuvre de politiques macroéconomique saines et transparence des comptes publics.

A ce titre, le conseil d’administration a considéré que les autorités togolaises ont donné plusieurs signaux positifs de leur engagement à consolider la paix et la sécurité: tenue à Lomé du dialogue inter togolais en 2006 qui a abouti à l’Accord Politique Global ; organisation des élections législatives dans des conditions relativement acceptables en octobre 2007 suivie de la formation d’un gouvernement d’ouverture. Par ailleurs, le Togo a mis en œuvre d’importantes réformes macroéconomiques et structurelles depuis 2006. La gestion budgétaire est devenue plus prudente et rigoureuse, et le pays a entamé la restructuration de plusieurs secteurs clés de l’économie, notamment le secteur financier, et les sous-secteurs du coton et des phosphates où de graves problèmes de gouvernance avaient été relevés. En 2008, le pays s’est engagé à poursuivre ces réformes dans le cadre d’un programme triennal appuyé par la Facilité pour la réduction et la pauvreté (FRPC) du FMI. Ce programme devrait permettre au pays de bénéficier d’un allègement de sa dette extérieure au titre de l’Initiative en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE) et de l’Initiative d’allégement de la dette multilatérale.

  Pays fragiles bénéficiaires de l’assistance de la Bad
  • Burundi (octobre 2004) ;
  • République du Congo (décembre 2004) ;
  • République centrafricaine (décembre 2006) ;
  • Liberia et Comores (décembre 2007).

La décision du conseil d’administration permet au Togo de normaliser ses relations avec le Groupe de la Bad, qui souffraient depuis 2001 d’une accumulation d’arriérés s’élevant à 24,2 millions $ au 31 décembre 2008, y compris les échéances non payées de 2008. Compte tenu de la situation financière fragile du Togo, la quote-part du pays dans le programme d’apurement des arriérés a été limitée au seuil symbolique de 1 %.

Par cette décision du conseil d’administration, la Bad marque sa ferme volonté d’accompagner le Togo vers la sortie de crise aux côté des autres partenaires du pays. Dans la perspective de la reprise effective de ses activités au Togo, une mission de la Bad s’est rendue au Togo la semaine dernière afin de préparer un document de stratégie par pays intérimaire. La mission a mené des discussions avec les autorités togolaises sur les priorités à court et moyen termes du gouvernement ; priorités qui orienteront les domaines d’interventions de la banque dans les mois à venir.

L’engagement de la Bad en faveur des pays post-conflit remonte à juillet 2004, date à laquelle le conseils ont approuvé la création de la Facilité pour les pays sortant de conflit (FPPC). Cette facilité a permis d’apurer à ce jour, les arriérés de cinq pays (encadré). Tirant les leçons de ces opérations, le Groupe de la Bad a décidé d’accentuer son soutien aux pays post-conflit, en approuvant, fin mars 2008, une nouvelle Facilité en faveur des Etats fragiles (FEF), inspirée des mécanismes du FPPC, et qui contient d’importantes innovations. La plus importante réside dans la création de plusieurs guichets au sein de la Facilité, en vue non seulement d’apurer les arriérés, mais également de mettre à la disposition des Etats fragiles, un appui opérationnel supplémentaire à l’allocation normale et un appui sélectif au renforcement des capacités. Le Togo est le premier pays à bénéficier de cette facilité.

CONTACT: Chawki Chahed – Tel.: +216 71 10 27 02 – E-mail: c.chahed@afdb.org


Contact

Chawki Chahed Téléphone: +216 71 10 27 02