Togo : 3,75 millions de $ du FAD pour le renforcement des capacités et le contrôle de la grippe aviaire

23/08/2006
Share |

Togo : 3,75 millions de $ du FAD pour le renforcement des capacités et le contrôle de la grippe aviaire

Tunis, le 23 août 2006 – Le Togo recevra 3,75 millions de dollars américains de la part du Fonds africain de développement (FAD), le guichet concessionnel du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), pour le financement d’un projet de renforcement des capacités et le programme d’aide humanitaire d’urgence pour la lutte contre la propagation de la grippe aviaire suite à la signature de deux protocoles de don le mercredi à Tunis.

Les protocoles d’accord de don de 2.2 millions d’unités de compte, équivalent à 3,25 millions de dollars, pour un projet de renforcement des capacités institutionnelles du Ministère de l’économie, des finances et des privatisations, et de 500 000 dollars américains en vue de financer le Programme national du contrôle de la grippe aviaire ont été signés par le vice-président, Mandla Sizwe Gantsho, pour la Banque et le Ministre togolais de l’économie, des finances et des privatisations, M. Payadowa Boukpessi. Les protocoles ont été certifiés par le Secrétaire général du Groupe de la Banque, M. Modibo Touré.

Dans son allocution, M. Gantsho a décrit le projet du renforcement des capacités comme l’un des points focaux de la stratégie de la Banque qui lui permet d’apporter une contribution à la création des conditions propices au dialogue renforcé avec le gouvernement en collaboration avec d’autres partenaires en vue de la reprise des opérations de la Banque au Togo. 

« Le programme contribuera à la mise en œuvre du programme qui est actuellement à sa phase finale surveillé par le personnel ainsi que le futur programme de votre gouvernement avec les institutions de Bretton Woods et d’autres partenaires au développement », a-t-il souligné. 

L’aide d’urgence vise à minimiser et, possiblement, à entraver la propagation de la grippe aviaire, protéger l’économie de la volaille du pays et à préserver la santé de la population. A cet égard, l’aide sera utilisé pour procurer des équipements et des médicaments nécessaires ainsi que à mener des campagnes de sensibilisation.

 « Nous souhaitons vivement que ces deux projets nous permettent d’engager des dialogues et des consultations qui déboucheront sur le règlement des arriérés. Par ailleurs, leurs entrées en force et leurs mises en application dans le délai imparti permettront d’accélérer au Togo, l’impact du programme d’aide de la Banque qui vise l’éradication de la pauvreté et le développement », a déclaré M. Gantsho.

Dans son allocution, M. Payadowa Boukpessi a déclaré qu’avec les deux protocoles d’accord de don, le Groupe de la Banque a, une fois de plus, démontré que le Togo peut compter sur lui dans sa lutte contre la pauvreté d’une part, et dans la modernisation de ses services, d’autre part. 

La situation politique du pays s’est sensiblement améliorée suite à l’accord conclu par les différents acteurs le 20 août en vue de mettre fin à la crise sociopolitique et économique que le Togo a connue depuis plus d’une décennie, grâce à la médiation du Président Blaise Compaoré du Burkina Faso, a-t-il ajouté.

L’accord, a-t-il déclaré, permettra au pays de renouer avec la communauté financière mondiale et de profiter de l’Initiative des pays pauvres très endettés (PPTE).

Les opérations du Groupe de la Bad au Togo ont commencé en 1972. Ses engagements y sont de 265,60 milliards de dollars américains pour 28 opérations, excluant les annulations.


Sections Connexes

Contact

Felix Njoku Téléphone: +216 71 10 26 12