Vers un Nouveau Pacte pour l'énergie de l'Afrique

Share |

De: 17/09/2015
A: 18/09/2015
Lieu: Abidjan, Côte d'Ivoire

La Banque africaine de développement (BAD) organise, du 17 au 18 septembre 2015 à Abidjan en Côte d’Ivoire,  une réunion consultative de haut niveau sur le thème «Vers un Nouveau Pacte pour l'énergie de l'Afrique". Cette rencontre a pour but d’examiner les activités énergétiques menées par la Banque et tracer la voie à un partenariat innovant dans le secteur de l'énergie en Afrique.

L'événement réunira des chefs de file de l'énergie qui fixeront les prochaines étapes vers une coopération visant à transformer l’utilisation de l'énergie dans le continent. Il s’agit, en outre, de mettre en place une grande plateforme pour un secteur privé structuré, des partenariats bilatéraux et multilatéraux ainsi qu’un financement adéquat pour relever le défi de l'énergie en Afrique.

La réunion définira également des actions ayant pour but d’informer sur le Nouveau Pacte pour l’Energie de l'Afrique et d’identifier les possibilités d'intensifier les énergies renouvelables sur le continent.

La BAD joue un rôle actif dans les systèmes énergétiques de l'Afrique, avec un portefeuille d'environ 10 milliards de dollars. Et ses investissements dans les projets énergétiques (publics et privés) ont excédé, en moyenne, 1 milliard de dollars par an au cours des dernières années. Ces investissements ont une situation géographique diversifiée à travers le continent et sont localisés en Afrique australe, en Afrique du Nord, en Afrique de l'Est et en Afrique de l'Ouest, ce qui représente une production hétérogène, des interconnexions régionales et des projets de distribution. En outre, la Banque joue un rôle de premier plan dans le secteur de l'énergie sur le continent en hébergeant le Secrétariat du Groupe africain des Leaders de l’Energie (GLAE) et celui de la Plateforme africaine de l’Initiative « Energie durable pour tous » (SE4ALL). Elle est également à l’origine du Programme de développement des infrastructures en Afrique (PIDA).

La Banque est engagée à libérer l’énorme potentiel énergétique de l'Afrique, ainsi que la mise sous tension et l’éclairage du continent.

"L'Afrique jouit d'un potentiel illimité en ressources solaire, éolienne, hydraulique et géothermique», a déclaré le Président de la BAD, Akinwuma Adesina, lors de son discours d’investiture. "Nous devons libérer le potentiel des énergies de l'Afrique - à la fois classiques et renouvelables. Libérer le potentiel énergétique considérable de l'Afrique, pour l'Afrique, sera l’un des axes majeurs de l’action de la Banque ".