Une nouvelle manière d’aborder les DSP

28/06/2006
Share |

Une nouvelle manière d’aborder les DSP

Les membres du conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement se sont félicités de la qualité du document de stratégie pays (DSP) du Mozambique, précisant qu’il s’agissait d’un « document remarquablement bien écrit, sans doute l’un des meilleurs documents réalisés depuis que la banque a adopté le format des DSP axés sur les résultats ».

Réunis le mercredi 21 juin 2006 à Tunis, les membres du conseil d’administration ont approuvé le DSP 2006-2009 pour le Mozambique à l’unanimité. Le document prévoit une allocation de 178 millions d’unités de compte pour le Mozambique, l’une des plus importantes enveloppes du Fonds africain de développement, le guichet concessionnel de la Bad.

La stratégie couvrant une période de trois ans, présentée par M. Franck Black, directeur des opérations pays, et M. Duarte da Silva, économiste pays, propose de concentrer les interventions de la banque au Mozambique dans les domaines de la gouvernance et de l’infrastructure.

Recevant l’équipe du DSP Mozambique deux jours après sa discussion en conseil d’administration, le président Donald Kaberuka a réitéré son appréciation de la haute qualité du document. En conseil d’administration, le président avait appelé à prendre ce document « comme modèle pour les autres DSP ». Le président en a profité pour entrer dans les détails de la préparation des DSP et a passé en revue avec l’équipe pays les caractéristiques de l’économie mozambicaine.

L’originalité de ce DSP, explique Franck Black, directeur des opérations pour les régions Nord, Sud et Est (ONCF), réside dans le fait que l’équipe a adopté une approche innovante, pragmatique et flexible dans l’élaboration de la stratégie, mettant un accent particulier sur sa clarté d’appréhension. 

Le DSP du Mozambique cherche à lever les contraintes au développement du pays en alignant la banque à son programme d’harmonisation et de gestion axée sur les résultats. L’équipe DSP Mozambique qui a rencontré le président était composée du directeur ONCF Franck Black, de l’économiste pays Duarte da Silva et de marina Coelho, assistante technique mise à la disposition du département par al coopération portugaise.

Au cœur du processus de programmation de l’assistance de la banque, le DSP définit l’étendue d’une telle assistance et représente le plan d’action de la banque pour soutenir les priorités de développement nationales, pour stimuler la croissance économique et réduire la pauvreté.