Tunis - Le Groupe de la BAD approuve une série de projets visant à renforcer l’intégration régionale en Afrique

21/07/2006
Share |

Tunis, le 21 juillet 2006 – Les conseils d’administration de la Banque africaine de développement (Bad) et du Fonds africain de développement (Fad) ont approuvé aujourd’hui une série de projets à même de contribuer significativement au renforcement de l’intégration régionale et de la compétitivité commerciale dans la région.

Se réunissant en session hebdomadaire ordinaire, les conseils d’administration ont approuvé des prêts et des dons totalisant près de 400 millions de dollars pour financer des projets d’infrastructure et d’autres projets dans plusieurs parties du continent et pour appuyer les activités de développement des communautés économiques régionales.

« Je suis très fier de ce que nous avons entrepris aujourd’hui, a déclaré le président Donald Kaberuka en conseil d’administration. Ces approbations vont contribuer à améliorer le positionnement compétitif de plusieurs de nos pays membres régionaux et renforceront l’intégration régionale dans le continent. Je suis satisfait de ce que nous puissions réaliser cela, en coopération avec d’autres partenaires au développement. »

Un prêt de 149 millions de dollars au profit du Maroc cofinancera un projet d’infrastructure autoroutière de 864 millions de dollars qui devrait aboutir à une plus grande activité économique dans le pays ; un autre prêt de 102 millions de dollars permettra de fournir de l’eau potable à plus de 350 000 personnes et des services d’assainissement à plus de 300 000 personnes en milieu rural.

Un prêt de 100 millions de dollars à la Banque de développement de l’Afrique australe (DBSA) appuiera le développement, l’extension et la réhabilitation de l’infrastructure compétitive dans la région de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC). Le Swaziland, un membre de la SADC, recevra un prêt de 8,4 millions de dollars pour développer les exportations de fleurs et encourager les initiatives du secteur privé dans le pays.

Le conseil d’administration du Fad a approuvé de son côté un don de 8,4 millions de dollars pour financer un projet de renforcement des capacités et de réformes en matière de passation de marchés dans les pays du COMESA (Marché commun de l’Afrique orientale et australe). Le projet permettra de moderniser et d’harmoniser les systèmes nationaux de passation des marchés et de renforcer les échanges commerciaux intra-régionaux dans la région du COMESA et entre la région et le reste du monde.

Le conseil d’administration a également approuvé des financements pour un projet de développement rural au Burkina Faso et un don pour réhabiliter les capacités de planification économique du gouvernement de la République centrafricaine. Un prêt de 18,5 millions de dollars renforcera la sécurité alimentaire au Burkina Faso par une augmentation de la production agricole induite par l’aménagement et la réhabilitation des systèmes d’irrigation et des pistes et par la vulgarisation des techniques de production. Un don de 4,9 millions de dollars permettra à la République centrafricaine de réhabiliter les capacités de planification économique en vue de renforcer les capacités de l’administration en matière de planification macroéconomique et sectorielle et de réhabiliter le système de planification du développement du pays.


Contact

Felix Njoku Téléphone: +216 71 10 26 12