Tunis: Camdessus donne une conférence sur l’eau

Share |

Date: 12/09/2006
Lieu: Tunis, Tunisie
Tunis: Camdessus donne une conférence sur l’eau

A l’invitation de la Banque africaine de développement, l’ancien directeur général du FMI, M. Michel Camdessus, fera une intervention, jeudi 12 octobre à Tunis, sur le thème «Accroître l’accès des zones rurales africaines à l’eau et à l’assainissement ».

La session, qui est ouverte au public (journalistes, chercheurs, spécialistes de l’eau…) se tiendra sous le haut patronage du président du groupe de la Banque africaine de développement Donald Kaberuka.

La conférence a pour objectif de créer une plateforme permettant d'évaluer les progrès dans la réalisationd es objectids de développement du millénaire en matière d'approvisionnement en eau potable. Elle permettra également d'échanger les expériences sur les meilleures pratiques, d'identifier les contraintes aux efforts en cours de déploiement et de proposer un agenda pour accélérer la réalisation de l'eau et de l'assainissement pour tous.

Le développement des ressources en eau de l’Afrique est devenu l’un des principaux objectifs des efforts de développement de la Bad sur le continent. Estimées à environ 5.400 milliards de m3 par an, les ressources en eau renouvelables du continent sont considérées comme abondantes. Ces ressources en eau se caractérisent par une extrême variabilité dans l’espace et dans le temps, le paysage africain étant dominé par plus de 60 bassins d’eau transfrontaliers. Cependant, le niveau d’exploitation de ces ressources est faible, avec seulement près de 3% du volume total exploités de manière rationnelle. Par conséquent, l’Afrique est confrontée au redoutable défi de la mise en valeur significative de ses ressources en eau afin d’assurer une croissance économique et un bien-être social durables.

L’exploitation peu rationnelle des ressources en eau de l’Afrique est en train de faire des ravages dans le continent. Actuellement, près de 300 millions de personnes en Afrique n’ont pas accès à l’eau potable, et environ 313 millions, à l’assainissement. Si la majorité des populations africaines vit dans les zones rurales (62 %), l’accès est des plus bas en milieu rural, se situant à environ 47% pour l’eau, et 45 % pour l’assainissement. Le faible accès à l’eau salubre et à l'hygiène constitue la principale cause de plusieurs maladies qui affectent l’Afrique, et explique les taux élevés de mortalité infantile et maternelle dans nombre de PMR. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), environ 50 % de l’ensemble des Africains souffrent d’une des six maladies d’origine hydrique qui se sont installées en Afrique. Ces maladies qui comportent le cholera, l’e-coli et la diarrhée, sont responsables de la mort des enfants de moins de cinq ans en Afrique.


Contact