Tunis abrite la septième Réunion du Conseil d’administration de CoDA

11/11/2011
Share |

Le Conseil d’administration de la Coalition pour le dialogue sur l’Afrique (CoDA), une initiative soutenue par la Banque africaine de développement, l’Union africaine et la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique, tient  sa septième session ordinaire le vendredi 11 novembre 2011 à Tunis.

Sous la présidence de l’ancien président du Botswana Festus Mogae, le Conseil procédera au bilan des activités menées par le secrétariat exécutif de la CoDA, dirigé par l’ambassadeur Gaetan Rimwanguiya Ouédraogo, avant de définir l’agenda de la Coalition pour les prochains mois.

Les membres du Conseil d’administration de la CoDA  prendront part ensuite à Tunis, le 12 novembre 2011,  à un forum organisé par la Coalition sur le thème «Vingt ans de transition démocratique en Afrique : des conférences nationales des années 1990 au printemps arabe de 2011 : résultats et perspectives».

Ils participeront par ailleurs  aux différentes manifestations annuelles organisées par la Fondation Mo Ibrahim, dont  un forum de haut niveau sur l’agriculture africaine.

Cadre informel et inclusif de dialogue, la CoDA travaille avec d’autres institutions internationales intervenant en Afrique sur les enjeux de développement tels que la bonne gouvernance, le changement climatique et l’intégration régionale.

Après son lancement en mars 2009 à Addis-Abeba, la CoDA a organisé à Abuja, en octobre de la même année, un séminaire sur la criminalité transfrontalière et ses conséquences sur le développement de l’Afrique. A l’initiative de la Coalition, une rencontre sur la crise financière internationale et ses conséquences en Afrique a également été organisée en novembre 2009 à Tunis, ainsi  qu’une session spéciale sur l’intégration régionale à Abidjan, en mai 2010.  

La CoDA s’est également impliquée dans la mobilisation de l’Afrique pour relever les défis imposés par le changement climatique et l’acquisition des terres agricoles du continent par les investisseurs étrangers.

Outre l’ancien président botswanais  Festus Mogae, le Conseil d’administration de CoDA comprend le Professeur Abdoulaye Bathily, Cheick Modibo Diarra, président de Microsoft pour le Moyen-Orient et l’Afrique, Mohamed El Baradei, ancien directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Walter Fust, Directeur général de Global Humanitarian Forum, Frene Ginwala, ancien président de l’Assemblée nationale d’Afrique du Sud, Mo Ibrahim, président de la Fondation Mo Ibrahim, Speciosa Wandira Kazibwe, ancienne vice-présidente de l’Ouganda,  Paul Martin, ancien premier ministre canadien et Mutasah Tawanda, directeur des programmes à Open Society Foundations.

Le secrétaire exécutif de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique, Abdoulie Janneh, le président du Groupe de la Banque africaine de développement, Donald Kaberuka et le président de la Commission de l’Union africaine, Jean Ping, sont membres de droit du Conseil de la CoDA. L’ambassadeur Gaetan Rimwanguiya Ouédraogo y siège également  en sa qualité de directeur exécutif de la CoDA.