Prêt de la BAD pour la mise en valeur d’un champ pétrolifère et gazier en Tunisie

23/10/2008
Share |

Tunis, le 21 octobre 2008 – Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) vient d’octroyer, à travers son guichet du secteur privé, un prêt privilégié de 150 millions de dollars américains en vue de financer la mise en valeur du champ pétrolifère et gazier de Hasdrubal, dans le golfe de Gabès, en Tunisie.

Le projet de Hasdrubal porte sur la construction d’un système autonome de production de gaz, de condensat et de pétrole dans le golfe de Gabès, dont la profondeur de l’eau est de 62 mètres, à environ 100 km de la côte. L’exploitation du champ d’Hasdrubal n’est devenue rentable que récemment, grâce aux prix élevés du pétrole et en raison de l’estimation revue à la hausse des réserves disponibles.

Le projet comprendra les composantes suivantes: six puits de production horizontaux offshore pour la production commerciale (« Premier Gaz »), et le forage de puits supplémentaires pour le gaz et le pétrole,(« l’Achèvement du Projet »); une plateforme de production servant de tête de puits (la « Plateforme Offshore ») pour la production à partir des puits offshore ;  un gazoduc sous-marin de 100 km et de 18 pouces de diamètre pour transporter les divers flux générés, de la plateforme de production à l’usine de traitement onshore (« Gazoduc multi-phase ») ; un gazoduc de 16 km entre le terminal onshore et le point de livraison Ben Sahloun ; des installations de GPL: il s’agit d’installations de traitement du GPL au terminal onshore, de cuves de stockage du GPL à Gabès et deux gazoducs pour GPL distincts pour le butane et le propane (collectivement dénommées les « installations GPL »).

Le projet Hasdrubal a été décrit par le Gouvernement tunisien comme une priorité qui arrive à point nommé, et il est dans le droit fil du Document de stratégie pays de la BAD pour la Tunisie. Il contribuera à satisfaire la demande nationale croissante en gaz et à combler le déficit d’approvisionnement projeté, qui met actuellement une pression croissante sur les réserves de change pour l’importation des produits énergétiques.

Le projet aura un impact positif sur la balance commerciale de la Tunisie. Il permettra de générer des devises et de dégager des économies en devises grâce à la substitution des importations.

Le projet est étroitement aligné  sur les Priorités des opérations du secteur privé (OSP), mettant l’accent sur  le développement des infrastructures et la mise en valeur des ressources naturelles en tant que catalyseurs d’une croissance économique durable. En plus d’être étroitement aligné avec la stratégie d’assistance de la Banque en faveur de la Tunisie, ce projet permettra une bonne diversification sectorielle et constituera une opportunité significative d’acquisition de connaissances dans un environnement relativement à faible risque ; toutes choses qui sont compatibles avec la stratégie du secteur privé relative aux pays à revenu intermédiaire.

Pendant les phases de forage et de construction, le projet créera 1 200 emplois locaux. Outre ces avantages économiques directs, le projet devrait avoir un impact cumulatif substantiel par le renforcement de l’infrastructure physique compétitive de la Tunisie.

La structure de financement PPP (partenariat public-privé) est une première pour la Tunisie dans le secteur des infrastructures et elle devrait contribuer à développer de futures opérations de financement de projets dans le pays.

CONTACT: Yvan Cliche – Tél.: +216 71 10 23 87 – E-mail: y.cliche@afdb.org


Contact

Yvan Cliche Téléphone: +216 71 10 23 87