Tunisie - La BAD appuie la deuxième phase du projet de développement agricole intégré de Gabes

26/11/2014
Share |

La République tunisienne recevra 30,458 millions d’Euros pour l’extension de la première phase du projet de développement agricole intégré (PDAI) de Gabès, suite à l’approbation faite par les administrateurs du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), mercredi 26 Novembre 2014,  à  Abidjan.  Ce montant sera financé grâce à un prêt BAD de 20,652 millions d’Euros, une contribution du Gouvernement tunisien de 7,285 millions d’Euros et 2,521 millions d’Euros par la Banque Tunisienne de Solidarité. La durée de mise en œuvre du Projet sera de 5 ans.

La première phase du PDAI a connu un grand succès permettant, notamment, de protéger les terres contre l’érosion, d’améliorer l’utilisation de l’eau de surface par différents types d’aménagements sur une superficie de l’ordre de 18.000 ha, de mettre en valeur, par la plantation d’arbres fruitiers, d’environ 13.000 ha, de développer l’irrigation sur près de 680 ha et de construire 110 km de pistes rurales.

Le PDAI de Gabès II vient, dans le cadre du Document de Stratégie Pays Intérimaire (2014-2015), appuyer le Programme du Gouvernement de transition (XIIème plan 2012-2016) qui ambitionne, entre autres objectifs, de réduire les disparités régionales. Il permettra, en effet, d’investir dans la réalisation d’infrastructures rurales importantes au bénéfice d’une des régions les plus défavorisées du pays. Plus spécifiquement, l’objectif du Projet est de contribuer à réduire la pauvreté dans le Gouvernorat de Gabès à travers l’augmentation des revenus des agriculteurs. Il s’articulera autour de trois composantes : les infrastructures rurales ; le développement agricole participatif et la coordination et la gestion du projet.

Le PDAI de Gabès II  concerne six délégations du gouvernorat de Gabès. La population concernée par le projet compte environ 183.000 habitants (dont 52% de femmes) répartis sur 36.310 ménages. L’agriculture et l’élevage constituent l’essentiel de l’activité économique dans la zone du Projet.

Les principales réalisations attendues du Projet sont : la création de périmètres irrigués sur 760 ha; l’aménagement de pistes rurales (50 km) ; la réalisation de travaux de conservation des eaux et du sol sur 5.000 ha; l’électrification de points d’eau; la plantation d’arbres fruitiers sur 1.940 ha; l’appui technique aux agriculteurs; les micro-projets au profit des femmes et des jeunes; et l’apurement et le remembrement foncier.