Fonds pour l’accélération du développement agricole : dons pour deux sociétés agricoles en Côte d’Ivoire et en Tanzanie

22/10/2013
Share |

« Le Fonds pour l’accélération du développement agricole vient d’accorder des dons à deux nouveaux promoteurs agricoles », a annoncé  le 18 octobre 2013 la Banque africaine de développement (BAD), dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale de l’alimentation 2013.

Pour Chiji Ojukwu, directeur de l’Agriculture et de l’agro-industrie, « ces octrois traduisent à souhait le niveau de détermination des pays africains et de leurs partenaires au développement à accélérer la transformation agricole en Afrique à travers le développement soutenu de l’entrepreneuriat agricole suivant un modèle plus adapté au cadre opérationnel réel des entreprises et des investisseurs. »

Le Fonds pour l’accélération du développement agricole (FADA) est un fonds fiduciaire multi-donateur soutenu par USAID, l’Agence suédoise pour le développement international et l’Agence danoise pour le développement international. Son objectif est de conforter la sécurité alimentaire en aidant le secteur agricole en Afrique « à traduire les idées innovantes en projets d’investissement bancables ». Administré par la BAD, le FADA accorde des financements aux promoteurs, publics et privés, de projets d’investissement dans les infrastructures agricoles, pour la réalisation des études de préparation et des analyses nécessaires en vue d’attirer des investissements. Le montant actuel des engagements des donateurs s’élève à 26,8 millions de dollars US.

Les deux nouveaux bénéficiaires – la Fédération nationale des coopératives de vivriers de Côte d’Ivoire (FENACOVICI) et Darsh Industries  de Tanzanie, une société de transformation de la tomate – ont rempli tous les critères d’attribution du don. Ils vont maintenant travailler avec la BAD pour finaliser les formalités de décaissement des ressources.

La FENACOVICI est une organisation nationale faîtière de 11 coopératives agricoles et vivrières. La Fédération veut accroître la production agricole de ses membres à travers des investissements dans les systèmes d’irrigation goutte-à-goutte et l’amélioration de la commercialisation des produits avec la mise en place des installations de conditionnement et de transformation des produits agricoles frais. Elle recevra un don de 552 000 dollars pour couvrir les coûts d’élaboration en amont. Darsh Industries envisage d’installer une nouvelle unité de transformation de la tomate à Iringa en Tanzanie avec une capacité journalière de transformation de 150 tonnes métriques. L’usine achètera des tomates auprès des agriculteurs locaux, qui ont souvent du mal à accéder aux marchés. Par le passé, l’absence de marchés a entrainé la détérioration des produits et la saturation des marchés causant la chute des prix. Darsh Industries offrira également des services de vulgarisation aux agriculteurs. Le don de 221 000 dollars lui permettra de finaliser les travaux préparatoires, dont une étude de faisabilité et une évaluation de l’impact environnemental.

Les deux nouveaux dons viennent à la suite de la mise en œuvre satisfaisante des premières subventions accordées à Fruiteq SA de Bobo Dioulasso au Burkina Faso et Eden Tree Limited à  Accra  au Ghana en mai 2013. Toutes deux sont maintenant à la recherche d’investisseurs.
Le FADA va lancer un nouvel appel à propositions pour les dons début novembre 2013 à travers son site web.