Ouganda - Prêt de 110 Million $ pour améliorer la production d'électricité par le secteur privé de la BAD

02/05/2007
Share |

Tunis, 2 mai 2007 - Le conseil d’administration de la Banque africaine de  développement (BAD) a approuvé mercredi à Tunis, un prêt de 110 millions de dollars américains  pour le financement du projet d'hydroélectricité de Bujagali en Ouganda.

Le Projet consiste à financer, construire et exploiter une centrale de 250-MW sur le Nil blanc, près de Jinja. Le Projet d'interconnexion de Bujagali qui y est associé connectera la centrale au réseau national d'électricité par la construction d'environ 100 km de lignes de transport électrique de 220 kV et 132 kV, ainsi que des sous-stations associées.

L'Ouganda consomme en électricité, un peu plus de l'équivalent de 5 millions de tonnes de pétrole par an, dont 90 % de biomasse (bois, charbon de bois et résidus agricoles), la principale source d'énergie pour les ménages.

L'hydroélectricité est une énergie généralement moins chère, plus propre et plus respectueuse de l’environnement que les autres types telle l'énergie thermique. L'Ouganda jouit d'un avantage comparatif dans la région avec son énorme potentiel hydroélectrique, bien que 10 % seulement soit exploité. Le choix de l'énergie hydroélectrique demeure la seule option viable pour répondre aux besoins croissants du pays en électricité.

Ce projet aura une incidence considérable sur le développement étant donné qu'il aidera l'Ouganda à exploiter ses abondantes ressources hydrologiques pour produire de l'énergie moins chère pour le marché national et les pays voisins, de 4,75 centimes de dollar américain le KWh moins chère qu’ailleurs en matière de fourniture d'énergie, de manière durable sur le plan de l'environnement et avec efficacité.

Il promeuvra une gestion efficiente du secteur de l'énergie à travers l'exécution d'un programme sectoriel global, accroissant ainsi le rôle du secteur privé dans ses activités et son développement futur, et accroîtra l'accès direct des ménages ruraux à l'électricité.

En ce qui concerne l’emploi, ce projet créera 650 à 1100 emplois directs pendant la période de pointe des travaux de construction et 30 emplois à temps plein pour le personnel local pendant la phase d'exploitation. Par ailleurs, le projet présente l’avantage de créer des emplois indirects ou induits ainsi que des échanges à travers la stimulation de l'économie locale, et l’accroissement de la disponibilité de l'énergie électrique.

 


Contact

Onike Nicol Téléphone: +216 71 10 32 27 Fax: +216 71 83 41 78