Ouganda : 52 millions de dollars pour le programme d’assainissement de la capitale ougandaise

17/12/2008
Share |

Tunis le 16 décembre 2008 - Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, sur les ressources du Fonds africain de développement (FAD), un prêt de 35 millions d’unités de compte (UC)* soit 52 millions de dollars au gouvernement ougandais, destiné au financement du programme d’assainissement de Kampala Phase 1.

Le Programme de développement à long terme des services d’assainissement de Kampala (jusqu’en 2033) a pour but, la réhabilitation du système d’égout, y compris la fourniture d’installations de traitement des eaux usées d’une capacité de 53 000 mètres cubes par jour et de traitement des boues d’égout d’une capacité de 500 mètres cubes par jour ; la sensibilisation à la nécessité d’améliorer l’assainissement et l’hygiène ; et l’amélioration de la gestion des services d’assainissement.

Les bénéficiaires directs du programme proposé seront toute la population de Kampala, estimée à 1,4 million d’habitants, et les riverains du Lac Victoria tout proche. Dans l’ensemble, le programme contribuera à améliorer généralement la santé publique dans la ville, à faire baisser l’incidence des maladies liées aux mauvaises conditions d’approvisionnement en eau et d’assainissement, et à promouvoir la durabilité environnementale du Lac. Le Lac Victoria est la source d’approvisionnement en eau de la ville de Kampala et le fondement des moyens d’existence de bon nombre de personnes en Ouganda et dans la région.

Le programme proposé est unique en son genre parce qu’il constitue la première opération d’assainissement de grande envergure dans le pays et même dans de nombreuses parties du continent.

Conformément à sa politique de gestion intégrée des ressources en eau (GIRE), la Banque participe déjà au développement de ce sous-secteur, au titre de ses opérations en cours dans le pays, et notamment du Projet d’approvisionnement en eau et d’assainissement des petites agglomérations urbaines et du Programme d’approvisionnement en eau et d’assainissement en milieu rural.

Le programme proposé contribuera également à la réalisation de l’objectif du Millénaire pour le développement (OMD) visant à réduire de moitié la proportion de la population n’ayant pas accès de façon durable à une source d’eau meilleure et à un meilleur système d’assainissement d’ici 2015. Il contribuera en outre à appuyer les efforts déployés par le gouvernement pour réaliser les autres OMD relatifs à l’éradication de la pauvreté, à la réduction de la mortalité infantile, à la promotion de la durabilité de l’environnement et à l’égalité et à l’autonomisation des femmes.

Le programme est par ailleurs conforme aux objectifs du pays et à ceux de la Banque africaine de développement, tels qu’énoncés dans le document de stratégie-pays axé sur les résultats (stratégie d’aide conjointe à l’Ouganda) pour la période 2005-2007, qui a été prorogé jusqu’en 2009-2010.

La phase I du programme sera mise en œuvre sur une période de quatre ans pour un coût total de 64,95 millions d’UC soit 96,65 millions de dollars EU.

La Banque africaine de développement a commencé ses opérations en Ouganda en 1968. A ce jour, l'engagement total du Groupe dans le pays s'élève à 1,74 milliards de dollars américains pour 105 opérations.

*1 UC (unité de compte) =  1,48797dollars au 16/12/2008

CONTACT: Lotfi Madani – Tél.: +216 71 10 31 98 – E-mail: l.madani@afdb.org


Sections Connexes