Ouganda: 85 millions de $ pour l'eau, l'éducation et l'assainissement

23/01/2006
Share |

Ouganda: 85 millions de $ pour l'eau, l'éducation et l'assainissement

Tunis, 23 janvier 2006  – L'Ouganda va obtenir un don de 85,75 millions dollars EU du Groupe de la  Banque africaine de développement pour le financement de projets d'éducation et d’adduction d'eau et d’assainissement aux termes de deux protocoles d’accord signés lundi à Tunis. <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /?>

Le Vice-Président  par intérim de la BAD chargé des opérations Ouest et Centre, M.  Mohamed Gharbi a signé ces protocoles de don s'élevant à 60 millions d'unités de compte (UC *), équivalant à 85,75 millions de dollars EU avec le ministre des Finances, du plan et du développement économique de l'Ouganda, M. Ezra Suruma.

Le premier accord comporte un don de 40 millions d’ UC pour le financement des projets d'adduction d’eau et d’assainissement tandis que le  second accord consiste en  un don de 20 millions d’ UC pour le financement  du projet Education III au Malawi. 

" Le don affecté au programme rural d'adduction d’eau et d’assainissement contribuera, entre autres, à l’aménagement de plus de 3.500 forages, 4.000 sources d’eau protégées, 500 latrines septiques  et  fournira l'appui à la promotion de l'hygiène domestique et scolaire  dans toutes  les zones rurales, en tenant compte  des questions de genre "  a indiqué M. Gharbi.

Il a noté que le don en faveur du secteur de  l’éducation arrive en temps opportun, au moment où le  gouvernement  s’active pour  relever rapidement  le défi de l’amélioration l'éducation post -primaire et de la formation dans le cadre de son plan stratégique 2004-2015 du secteur d'éducation.

Dans un rapport, M. Suruma a félicité la BAD  pour la réussite de la dixième reconstitution des ressources du Fonds africain de développement (FAD), le guichet concessionnel du Groupe de la Banque, qui permet aux pays pauvres d’obtenir un financement intégral de certaines activités sous forme de  don.  " Cela constitue sans aucun doute un étape décisive dans l’histoire de la Banque et un pas important dans les efforts visant à proposer des ressources à des conditions très favorables à ses pays membres très performants faisant partie des pays pauvres fortement endettés et moins favorisés" a-t-il dit. 

Le ministre s’est également félicité du projet d’adduction d’eau et d’assainissement en milieu rural de la Banque, qu’il a décrit comme faisant partie de  " ces programmes bien conçus du Groupe de la Banque".

Le projet d’adduction d’eau et d’assainissement en milieu rural a été approuvé par le Conseil de la Banque en décembre 2005, pour contribuer à l'élimination de la pauvreté par la promotion de la santé publique, la fourniture  adéquate, fiable et durable en eau potable et en services d’assainissement aux  communautés rurales.

Le projet comporte la fourniture d'équipements d’alimentation en eau potable et d’assainissement, la responsabilisation des utilisateurs en matière de gestion et l’appropriation du projet par ces derniers,  65% de la population rurale aura un accès facile à ces installations  (57% pour l'eau et 56% pour les infrastructures d’assainissement) d’ici à 2009, ainsi que l’utilisation effective à 80%-90% et la mise en service adéquate des équipements.

L'objectif du Projet Education III, qui a été également approuvé en décembre 2005, est de contribuer  à améliorer l'accès des communautés défavorisées à l’enseignement secondaire de qualité par la participation accrue et équitable à un système de formation cohérent et flexible adaptés aux objectifs de développement de l'Ouganda.

Le Groupe de la Banque commencé ses interventions en Ouganda en 1968. A ce jour, les engagements cumulés  du Groupe dans le pays s'élèvent  à 888 millions d’ UC (soit 1,26 milliard de dollars EU).

* 1 UC =1, 42927 dollars EU au 01/01/2006