Burundi-Rwanda : don de près de 150 millions de dollars pour un projet routier

17/12/2008
Share |

Tunis, le 16 décembre 2008-  Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé l’octroi, sur les ressources du Fonds africain de développement (FAD), d’un don de 100 millions d’UC* au Burundi et au Rwanda, pour le financement du projet multinational de la route Nyamitanga-Ruhwa-Ntendezi-Mwityazo.

Pays enclavés et loin des ports maritimes, le Rwanda et le Burundi ont traversé une longue période d’instabilité politique qui a engendré la détérioration de leurs infrastructures et un déficit cumulé d’entretien. Cette situation constitue un handicap majeur à l’intégration régionale et au désenclavement des deux pays qui ont des densités de population les plus élevées du monde (respectivement de 305 et 373 habitants/km2). C’est ainsi que les deux gouvernements accordent, dans leurs programmes d’investissements à moyen terme (2008-2012 pour le Rwanda, et 2007-2010 pour le Burundi), une place prioritaire à la réhabilitation et l’aménagement des principaux axes routiers.

Dans le cadre du développement des corridors de transport, le Burundi et le Rwanda ont défini un programme de facilitation de transport sur le Corridor Mugina-Bujumbura-Nyamitanga-Ruhwa-Ntendezi-Mwityazo-Gisenyi, qui relie le Burundi au Rwanda et à la Tanzanie.

Ce corridor, dont la réalisation est prévue par phases et avec des financements parallèles, est long de 497,5 km. 

Le projet de route Nyamitanga-Ruhwa-Ntendezi-Mwityazo, issu de ce programme, couvre les travaux de route sur 101 km, et des aménagements connexes à la route ; la levée des obstacles à la fluidité du trafic par la construction et l’équipement d’un poste de contrôle unique à la frontière; et le renforcement des capacités des organes d’exécution du projet.

De façon spécifique, le projet vise à faciliter la circulation des biens et des personnes le long de la route Nyamitanga-Ruhwa-Ntendezi-Mwityazo et à améliorer les conditions de vie des populations de la zone d’influence du projet. Les bénéficiaires du projet sont évalués à environ 3,2 millions de personnes, soit 17% des populations nationales du Burundi et du Rwanda.

Il est attendu que ce projet contribue au renforcement de la coopération entre les pays de la Communauté des Etats d’Afriques de l’Est en général, et entre le Burundi et le Rwanda en particulier, ainsi qu’à l’accroissement des échanges intracommunautaires. Grâce au volet facilitation du transport et aux aménagements connexes, le projet permettra de réduire le coût et le temps de transport, d’améliorer l’accès aux services de base, d’augmenter les opportunités pour les activités commerciales et de faciliter l’accroissement du commerce des produits. Ce projet s’intègre dans les priorités nationales et régionales.

L'implication de la Banque dans le projet se situe dans le cadre d’un appui financier à la mise en œuvre de projets routiers à vocation régionale et de développement des infrastructures et d’appuis aux secteurs productifs. Son intervention se justifie par son rôle de leadership dans la mise en œuvre des actions prévues dans le cadre du volet du NEPAD consacré aux infrastructures régionales.

La durée d’exécution du projet est de 48 mois (janvier 2009 à décembre 2012). Le coût total est estimé à 101, 28 millions d’UC. Le don est réparti comme suit: 49,38 Millions d’UC au Burundi et 50,62 Millions d’UC au Rwanda.

* 1 UC = 1, 488 $ EU à décembre 2008

CONTACT: Lotfi Madani – Tél.: +216 71 10 31 98 – E-mail: l.madani@afdb.org


Sections Connexes