163 millions de dollars pour financer le projet d'interconnexion des réseaux électriques de 5 pays des Lacs équatoriaux du Nil

28/11/2008
Share |

Tunis, 27 novembre 2008 -  Le conseil d’administration du Fonds africain de développement (FAD) a approuvé l’octroi d’un montant de 148 millions de dollars US (99,77 millions d’UC*)  pour financer le projet d’interconnexion des réseaux électriques de cinq pays des Lacs Equatoriaux du Nil. Ce financement, sous forme de prêts et dons, se répartit ainsi: prêts de 17,73 millions d’UC au Kenya et 7,59 millions d’UC à l’Ouganda, et dons de 15,15 millions d’UC au Burundi ; 27,62 millions d’UC à la RD Congo ; 30,47 millions d’UC au Rwanda, ainsi que 1,21 millions d’UC à l’Initiative du Bassin du Nil (IBN).

Le projet porte sur la construction et le renforcement de 769 km de ligne en 220 kV et 110 kV et de 17 postes de transformation, en vue d’interconnecter les réseaux électriques du Burundi, du Kenya, de l’Ouganda, de la RDCongo et du Rwanda, pays des Lacs Equatoriaux du Nil (IBN).

La zone du projet couvre une superficie de 286 350 km2 du bassin des lacs équatoriaux du Nil et compte une population d’environ 135 millions d’habitants. Le projet vise à améliorer les conditions de vie des populations ainsi que la qualité du cadre de développement économique et social de la région. Les principaux bénéficiaires du projet seront donc les populations, les communautés locales, les entreprises et les commerces, les institutions privées et gouvernementales des cinq pays ; qui auront un accès accru à une énergie électrique fiable et à coût abordable pour les usages domestiques, industriels et commerciaux. Ceci aura un impact positif immédiat sur la compétitivité des investissements dans les secteurs productifs de l’économie.

Le projet figure dans le programme du NEPAD pour les infrastructures, qui met un accent particulier sur les interconnexions des réseaux électriques, comme un moyen privilégié d’augmenter l’accès à l’électricité sur le continent. Le projet s’intègre également dans les priorités des pays, ainsi que les piliers d’interventions stratégiques de la Banque (DSP) pour les périodes de programmation 2008-2011 et 2008-2012 des pays concernés. Le projet est conforme aux politiques, stratégies et priorités opérationnelles de la Banque, notamment son soutien à la réalisation sélective des infrastructures régionales prioritaires des PMR.

Par ailleurs, l’intervention de la Banque a permis la mobilisation d’autres bailleurs de fonds pour soutenir le financement du projet. C’est ainsi que la Japan Bank for International Cooperation (JIBC) participe à hauteur de 23,4% et la Banque Mondiale/IDA à hauteur de 9,74%.

Le coût global du projet est estimé à  238 millions de dollars US (160,20 millions d’UC). Il devrait être exécuté dans un délai de 48 mois à partir de 2009.

*1 UC = 1,4883 $ US


Sections Connexes

Contact

Lotfi Madani Téléphone: +216 71 10 31 98