Approbation d’un montant de 33 M$ EU pour le projet d’interconnexion Ethiopie-Djibouti

08/10/2008
Share |

Tunis, le 8 octobre 2008 – La possibilité de compléter le projet d’interconnexion Ethiopie-Djibouti est devenue réalité avec l’approbation, mercredi à Tunis, par le conseil d’administration du Fonds africain de développement (FAD), le bras concessionnel du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), à la fois d’un prêt et d’un don de 20,92 millions unités de compte (UC)*, soit l’équivalent de 32,57 M$EU, pour financer le projet.

Grâce à ces approbations, l’Ethiopie recevra 5,20 millions d’UC (8,3 M$EU), tandis que Djibouti obtiendra 15,72 millions d’UC (24,48 M$EU) pour financer le projet, qui vise à améliorer l’accès à l’électricité à prix abordable pour les deux pays. En favorisant un accès accru à une énergie moderne et peu coûteuse, ce projet devrait aussi permettre d’améliorer le climat des affaires dans les deux pays aux fins de création d’emplois et de réduction de la pauvreté.

L’Ethiopie et Djibouti ont signé en 2002 un accord pour réaliser un projet d’interconnexion dans le but de développer leurs échanges d’énergie. Le Groupe de la BAD a approuvé en 2004 un montant de 56 M$EU du FAD pour financer un premier volet de ce vaste projet.

Le projet d’interconnexion comprend la mise en place d’un réseau interconnecté, ce qui signifie la construction de lignes et de postes ; mais aussi l’électrification des villes environnantes, la supervision et la gestion ainsi qu’un soutien institutionnel au Djibouti Electricity Company et à l’Ethiopian Electric Power Corporation (EEPCO).

Le projet, considéré comme une première dans la Corne de l’Afrique, devrait accroître les échanges d’énergie électrique dans la région. Une fois complété, il sera une composante supplémentaire de l’Eastern Africa Power Pool, un pool énergétique qui se met présentement en place.

Le taux de rendement interne du projet est estimé à 29 %, sur la base des revenus générés par les exportations et l’électrification des villes environnantes, la création de nouvelles entreprises pouvant tirer profit d’un approvisionnement abordable et sur la base des économies réalisées sur le plan des importations d’énergie sans compter la consommation accrue pouvant résulter d’un meilleur pouvoir d’achat en raison de la réduction des tarifs d’électricité.

Le coût total du projet est estimé à 73,79 millions d’UC. Le FAD financera 95,26 % des coûts en devises étrangères (57,89 millions d’UC) et 11,60 % des coûts locaux, soit 1,51 millions d’UC. EEPCO financera 4,74 % des coûts en devises étrangères (2,88 millions d’UC) et 73,75 % des coûts locaux, soit 9,55 millions d’UC. Le Djibouti Electric Company financera 15,05 % des coûts locaux du projet, soit 1,96 million d’UC.

*1 UC (unité de compte): 1,55722 $EU: ETB 15,6104: DJF 278,999 au 8/10/2008.

CONTACT: Felix Njoku – Tél.: +216 71 10 26 12 – E-mail: f.njoku@afdb.org


Contact

Felix Njoku Téléphone: +216 71 10 26 12