WEF: Les pays africains ayant un accès aux marchés de capitaux devraient les exploiter pour le développement de l'infrastructure, dit Donald Kaberuka

07/05/2010
Share |

Le WEF (Forum économique mondial) sur l’Afrique  a achevé ses travaux, vendredi 7 mai 2010 à Dar es-Salaam, Tanzanie, après trois jours de discussions consacrées à la  manière dont  les dirigeants et décideurs doivent faire face aux défis posés par la crise économique, et  la façon d’utiliser la crise comme une opportunité de repenser une feuille de route pour le devenir durable de l'Afrique.

Parmi les pistes émises,  dans le cadre de ce forum et en marge, celle du président  de la Banque africaine de développement (BAD), Donald Kaberuka qui a déclaré dans un entretien à l’agence Reuters que «les pays africains ayant un accès aux marchés de capitaux devraient les exploiter pour le développement de l'infrastructure». Toutefois, a t-il ajouté, «ils devraient veiller à ce qu'il y ait une bonne gestion de la dette pour éviter d’éventuels problèmes».

Le président Kaberuka, à la tête d’une importante délégation, dont fait partie le  vice-président-COO, Nkosana Moyo, avait auparavant souligné, lors du débat sur les affaires, que «nous devons inciter les investisseurs étrangers à venir en Afrique», précisant qu’il est «aussi important que le continent créé ses propres grandes entreprises, de classe mondiale, qui un jour pourraient entrer en compétition avec les grandes multinationales".