Promouvoir les agropoles et les zones de transformation des produits agricoles en Afrique : la BAD organise un atelier ad hoc

Share |

De: 22/03/2016
A: 23/03/2016
Lieu: Immeuble CCIA – BAD, Abidjan – Côte d’ivoire

La Banque africaine de développement (BAD) organise, les 22 et 23 mars 2016 dans ses locaux à Abidjan, un atelier de deux jours pour partager des expériences et identifier les meilleures pratiques dans la conception et la mise en œuvre des agropoles et des zones de transformation des produits agricoles en Afrique. Au cours de cette rencontre, seront également examinés les meilleurs moyens d’obtenir de bons résultats dans des situations de fragilité. Ces travaux regrouperont des représentants du gouvernement et du secteur privé provenant de plus de 30 pays, ainsi que divers partenaires au développement et des experts.

L'événement donne un coup de projecteur sur les cinq grandes priorités de la Banque, dénommées « High 5 » en anglais, en les articulant autour de l'agriculture, de l'industrialisation et de l'intégration régionale, dans le cadre commun de soutien défini lors de la Conférence de Dakar qui a débouché sur un Programme de transformation de l’agriculture en Afrique, en octobre 2015. Reconnaissant l'importance d'adopter des approches novatrices, les ministres des Finances, de l'Agriculture, du Commerce et de l'Investissement, les gouverneurs des banques centrales et le secteur privé ont appelé la Banque à encourager le développement des zones agro-industrielles et à promouvoir des corridors de croissance à travers le continent.

Les stratégies de croissance au plan spatial comme outil de correction des défaillances du marché et de la gouvernance au sein et entre les industries attirent de plus en plus l’attention des décideurs politiques et des entreprises à travers l'Afrique. Appliquée correctement, une telle approche pourrait conduire à une hausse des investissements du secteur privé orientés vers des domaines d'excellence et de haute productivité dans certaines industries qui, avec des connections appropriées, permettraient d’obtenir des retombées positives pour l'économie au sens large et une croissance significative des emplois durables. Les stratégies de croissance spatiale incluent la mise en place de pôles de croissance, de corridors de croissance, et des zones économiques spéciales (ZES). Bien que ces approches partagent certaines caractéristiques, leur pertinence et impact sont fonction des spécificités des contextes national et régional.

Durant deux jours, des représentants des pays membres régionaux, d’entreprises agro-industrielles mondiales, des partenaires techniques et financiers et des experts partageront leurs expériences et leurs vues en ce qui concerne le développement des agropoles et l’extension de la transformation des produits agricoles à travers tout le continent. L'événement se déroulera de deux parties : une session ministérielle de débat sur les questions de politiques d’appui  et au niveau opérationnel ; des sessions techniques d'apprentissage et de partage d’expériences.

L'atelier prendra en compte les phases différentes dans lesquelles sont les pays en matière de conception et de mise en œuvre des zones agro-industrielles et des agropoles. Adoptant une approche sur mesure, l’atelier escompte produire : un cadre stratégique développé avec les participants pour promouvoir les zones agro-industrielles en Afrique ;  un plan d'action opérationnel adapté au contexte de chaque pays qui définit les actions clés pour promouvoir agropoles et zones agro-industrielles ; initier un réseau d’agropoles et de zones agro-industrielles en Afrique pour faciliter l'échange et le partage des meilleures pratiques et expériences.

Présentations