Garanties

À travers les garanties, la Banque entend tirer parti de son statut de créancier privilégié pour aider les emprunteurs éligibles à obtenir des financements de la part d’investisseurs tiers, y compris sur le marché des capitaux. Les garanties permettent également aux emprunteurs d’obtenir des financements dans leur propre monnaie quand  la Banque ne peut assurer un tel financement directement de ses propres ressources. La Banque offre globalement deux types de garanties :

  • Les garanties partielles de crédit (GPC) ;
  • Les garanties partielles de risques (GPR)

Les GPC couvrent une partie des remboursements prévus des prêts du secteur privé ou des émissions obligataires contre tous les risques. Les GPC peuvent être utilisées pour soutenir la mobilisation de fonds privés pour le financement de projets, l’intermédiation financière et le financement des réformes stratégiques et sectorielles. Les GPR couvrent, quant à elles, les bailleurs de fonds privés contre le risque qu’un Etat ou un organisme public manque à ses obligations liées à un projet du secteur privé. De tels risques pourraient inclure une  « force majeure » politique, le risque d’inconvertibilité de devise, les risques règlementaires (changements défavorables de la loi), et diverses formes de rupture de contrat.