Guide des opportunités d’affaires

La Banque africaine de développement octroie, chaque année, un gros volume de financement aux pays africains. À leur tour, les pays bénéficiaires utilisent ces fonds pour acquérir des biens, travaux et services pour la réalisation des projets. L’organe d’exécution de projet est responsable de la passation de marchés. Les contrats avec les entrepreneurs, les fournisseurs et les consultants sont signés par l’Emprunteur et la Banque n’est pas partie aux contrats. Toutefois, en vertu de sa responsabilité fiduciaire, la Banque doit s’assurer du respect des procédures de passation des marchés convenues et des principes fondamentaux d’efficacité, d’équité, de transparence et d’égalité de chance.

La politique de la Banque en matière de passation de marchés s’articule autour des deux documents suivants :

La Banque africaine de développement exige de ses Emprunteurs de présenter à temps un avis d’appel d’offres et des informations sur les opportunités de services de consultant. Outre le présent site web, les opportunités sont également publiées dans UN Development Business (UNDB). L’UNDB publie aussi des informations sur les opportunités d’affaires offertes par d’autres banques multilatérales de développement et organismes de développement. Le Development Bussiness est disponible soit sous forme d’imprimé, soit par abonnement en ligne.  De plus amples informations sont disponibles sur le site web de l'UNDB.

Les différents avis publiés sur le site web et l’UNDB se présentent comme suit :

  • Avis général de passation de marchés (AGPM)
    Dès l’approbation d’un projet, un avis général de passation de marchés est publié sur l’UNDB en ligne et sur le présent site web. L’avis général de passation de marchés contient des informations sur le projet, y compris les besoins de passation de marchés au titre du projet.
  • Avis spécifique d’appel d’offres (ASAO)
    Un avis spécifique d’appel d’offres fait  suite à un avis général de passation de marchés  préparé par l’emprunteur (en consultation avec la Banque), et donne des informations détaillées sur un marché donné au titre d’un projet faisant l’objet d’un appel d’offres international  (AOI). Cet avis est simultanément publié sur le site de la Banque, dans l’UNDB et un journal du pays emprunteur.
  • Avis à manifestation d’intérêt (AMI)
    Il s’agit d’invitations adressées aux consultants leur demandant de manifester leur intérêt pour un service de consultant donné. Sur la base des capacités et compétences des consultants intéressés, l’Emprunteur envoie des demandes de propositions à une liste restreinte de consultants.