Le cycle des projets

Les différentes étapes de la programmation, par pays, jusqu’à l’achèvement du projet et à l’évaluation rétrospective, sont connues sous l’appellation générique de cycle des projets du Groupe de la Banque. Etant donné le nombre de pays pauvres, les activités du cycle des projets du Groupe de la Banque sont généralement très intenses et nécessitent une forte dynamique. Ces activités commencent avec les cycles triennaux de reconstitution des ressources du FAD, notamment les allocations de ressources par pays et les mandats des opérations de base pour la période couverte par la reconstitution. Pour autant, les activités du cycle des projets sont exécutées avec beaucoup de diligence et le professionnalisme le plus strict de la part du personnel de la Banque. Les activités réelles du cycle des projets sont exécutées de la manière la plus participative possible avec toutes les composantes sociales des bénéficiaires du projet.

Les documents produits dans le contexte du cycle du projet sont diffusés en conformité avec les conditions particulières de diffusion de l’information et les critères de confidentialité stipulés dans la politique de diffusion de l’information de la Banque. Pour obtenir de plus amples détails sur les types de documents et les conditions auxquelles leur diffusion est soumise, veuillez cliquer sur les documents à n’importe lequel de leur stade de préparation dans le cycle des projets.

Ces dernières années, les définitions des termes communément utilisés dans les opérations du cycle des projets du Groupe de la Banque ont permis de mieux comprendre la mission de la Banque et son engagement à ce que ses projets réussissent, et aient un impact sur le terrain. Parmi les exemples de définition de termes et concepts, maintenant bien compris par les pays membres emprunteurs de la BAD, l’on peut citer : l’appropriation, les indicateurs de performance par pays, les indicateurs de développement humain, les objectifs de développement du millénium, les Etats fragiles, la bonne gouvernance, l’efficacité du développement, etc.