Mise en œuvre

La mise en œuvre du projet débute à partir du moment où le projet est déclaré comme étant entré en vigueur. Les projets du Groupe de la BAD sont mis en œuvre par la cellule d’exécution conformément au chronogramme et procédures convenus. La supervision de la mise en œuvre permet toutefois à  la Banque de s’assurer que la réalisation physique du projet se déroule correctement et selon le calendrier et les détails de la mise en œuvre.

Des consultants pour le projet sont recrutés, en cas de besoin, pour assister le gouvernement. Par exemple, dans un projet d’infrastructure, entrent en jeu la conception détaillée de génie, la préparation des dossiers d’appels d’offres, l’acquisition de machines et équipements, la construction et l’installation des ouvrages de génie civil. Il arrive qu’ils soient financés sur des dons mobilisés par la Division partenariats et coopération de la Banque.

A titre d’exemple, les travaux préparatoires d’ouvrages de construction, qui durent de 6 à 12 mois et même plus, comprennent :

  • Le recrutement des consultants
  • La préparation des dossiers d’appels d’offres et les études détaillées
  • L’acquisition des équipements
  • La sélection des entreprises de construction

La Banque invite et encourage généralement les pays emprunteurs à boucler ces volets avant la négociation et la signature du prêt, à l’exclusion de la signature effective des contrats, pour réduire les retards de démarrage dans la mise en œuvre des projets. Le Groupe de la BAD reconnaît que la préparation des dossiers d’appels d’offres et l’établissement d’une cellule d’exécution de projet avec le personnel clé constituent une partie importante des activités de préparation des projets. Aussi est-il favorable aux actions d’acquisitions anticipées. Le recrutement anticipé des consultants pour les prêts projets est une procédure normale qui n’exige pas d’approbation préalable de la Direction.

Comme indiqué, les divisions des Projets du Groupe de la BAD examinent l’avancement physique de l’exécution et suivent l’atteinte des objectifs de développement, en étroite collaboration avec l’emprunteur et les cellules d’exécution. La BAD décaisse les ressources du prêt pour couvrir les dépenses approuvées, selon les modalités prévues dans l’accord de prêt, et au vu des justificatifs requis.

La mise en œuvre dure généralement entre deux et cinq années, mais dépend du type et de la nature du projet. Les missions de revue du Groupe de la BAD évaluent les progrès de la mise en œuvre du projet en le visitant au moins deux fois par an tout au long de la période de la mise en œuvre. Les évaluations ont souvent pour cadre une mission multidisciplinaire et interdépartementale menée parfois comme mission de supervision, parfois comme mission de revue de portefeuille.

En général, la BAD demande à l’emprunteur de soumettre des rapports d’avancement de projet. Les informations sur l’avancement de la mise en œuvre du projet ainsi que sur l’état des objectifs de développement et les accords de prêt viennent compléter les informations sur le projet au cours de la mise en œuvre.