L’évaluation rétrospective

Une fois achevées, les activités concernant les installations et l’assistance technique du projet, la BAD prépare un rapport d’achèvement de projet (RAP) ou un rapport d’achèvement d’assistance technique pour documenter l’expérience de la mise en œuvre. Ces rapports sont préparés dans les 12 à 24 mois qui suivent l’achèvement du projet

L’évaluation a changé à la BAD. Les premiers travaux se concentraient sur les rapports ressources-production des projets, sur la base de l’analyse économique, mais cette méthodologie a évolué pour prendre en compte la totalité de la chaine des ressources, des produits, des résultats et des impacts.

Le centre d’intérêt des études d’évaluation est passé du projet au pays, informé par les évaluations sectorielles et thématiques ainsi que par les évaluations des processus d’affaires de la BAD elle-même. Toute la panoplie des services prêts et hors prêts, qui constituent les programmes d’assistance de la Banque aux pays; est actuellement devenue le point focal de l’évaluation, avec une attention prioritaire à la pertinence, l’efficience, l’efficacité et la durabilité.

En général, il revient maintenant principalement au Département de l’évaluation des opérations (OPEV) de la Banque de rechercher si les objectifs des projets et programmes de la Banque sont atteints. Les indicateurs clés de performance utilisés dans l’évaluation du succès des projets et programmes tournent autour des axes suivants : i) la pertinence et l’atteinte des objectifs, à l’évaluation du projet ; ii) la performance de l’emprunteur dans la mise en œuvre ; iii) le respect du chronogramme du cycle du projet, la performance et le rôle de la Banque ; iv) la performance en matière de développement institutionnel du projet ; v) la durabilité des résultats du projet ou du programme.

L’évaluation du degré de performance des projets pris un à un se base sur une notation par points ou un système de notation allant de 0 à 4. A 3-4 désigne une performance « très satisfaisante ». Les notes d’évaluation du rapport d’achèvement de projet (RAP) sont l’outil spécifique d’évaluation de la performance, mais les chargés de projets évaluent également la performance des projets dont les rapports d’achèvement n’ont pas encore été évalués par OPEV. La pertinence et l’atteinte des objectifs (RAO) est de loin l’indicateur de performance individuel le plus fort pour mesurer la performance de la mise en œuvre des opérations du Groupe de la Banque, et un projet est très performant s’il obtient une note de 3 ou plus.

Sur la base des mêmes indicateurs de performance utilisés pour les projets à succès, les opérations qui obtiennent les notes les plus faibles sont jugées comme ayant échoué, très mauvaises ou même catastrophiques, pour ce qui concerne les objectifs de l’évaluation des projets et des résultats escomptés. L’évaluation des opérations fait la réputation du Groupe de la Banque dans ce domaine, et le Groupe est reconnu comme le premier dépositaire de l’expérience sur le développement de l’Afrique dans tous les secteurs du processus du développement, tant pour les prêts projets que pour les opérations d’appui aux politiques de développement.