Le pont HKB révolutionne la mobilité urbaine à Abidjan

Inauguré en 2014, le troisième point change le quotidien de milliers d’Ivoiriens. Il constitue projet d’infrastructure privé le plus important de Côte d’Ivoire depuis plus d’une décennie.

 

Le pont Henry Konan Bédié (HKB) en bref :

  • Inauguré en décembre 2014
  • 7 km de viaduc et de voies d’accès
  • 80.000 véhicules par jour
  • Cout total du projet  : 270M€
  • Prêt BAD : 58M€


Projet réalisé en partenariat avec le Gouvernement de Côte d’Ivoire, Bouygues S.A, ainsi que d’autres banques de développement et banques privées.

Abidjan – Cote d’Ivoire

Abidjan, mégalopole scindée en deux

La lagune Ebrié sépare Abidjan en deux. Sur sa rive Nord, s’étalent les quartiers résidentiels de Cocody, Deux-Plateaux et Riviera, peuplés de plusieurs centaines de milliers d’habitants. Au Sud, la zone portuaire et l’aéroport, où sont installés commerces et industries. À vol d’oiseau, les deux zones sont distantes d’à peine deux ou trois kilomètres. Pourtant, les dizaines de milliers d’Ivoiriens qui traversent quotidiennement la lagune ont longtemps connu un véritable calvaire. 

Le Pont HKB présenté en vidéo (3min)

Voir l’infographie

« Je prends le pont environ 3-4 fois par jour, le matin pour amener les clients au travail, vers Marcory, et le soir pour les ramener à Riviera ou Cocody. C’est une course facile car la voie est toujours dégagée » Ahmed, taxi, du Burkina-Fasso

« La station-service a ouvert juste après l’inauguration du pont. Nous sommes 12 à travailler ici et pour beaucoup d’entre nous c’est notre premier emploi. » Lydia, pompiste, a un contrat de travail d’un an

« Beaucoup de clients sont situés de l’autre côté de la lagune. Avant, à cause des bouchons, je ne savais jamais combien de temps j’allais mettre pour aller les voir. Ce nouveau pont m’a vriament facilité la vie »; Konaté, de Blokoss (Cocody), vend du matériel médical

« Voilà trois ans qu’on travaille sur ce chantier. En ce moment, nous en sommes aux finitions. Beaucoup de collègues sont déjà repartis mais nous, nous sommes toujours là. Ça doit être parce qu’on fait du bon boulot ! » Dao, maçon, et Alfonse, conducteur d’engins.


Les dates clef du projet

1996

Lancement d’un appel d’offre international par l’Etat de Côte d’Ivoire

1997

Signature de la convention e concession entre l’Etat de Côte d’Ivoire et la société SOCOPRIM, dont l’actionnaire majoritaire est le groupe Bouygues S.A.

2000

Les premiers travaux sont suspendus suite à la crise politique

2011

Reprise des travaux grâce à une avance de fonds par l’Etat de Côte d’Ivoire

2012

En tant que chef de file des bailleurs de fonds, la BAD débloque un prêt de 58M€


2014

Martin Bouygues, Alassane Ouattara – President de la Côte d’Ivoire, Donald Kaberuka – President de la BAD