Le Programme panafricain des PME de la BAD: assistance aux institutions financières afin d’accroître les prêts aux PME

“ Stimuler la croissance inclusive en Afrique ”


Contexte et objectifs

Le Programme panafricain des petites et moyennes entreprises soutient les institutions financières africaines locales (IF), par le biais de liquidités à long terme (lignes de crédit) ainsi que des assistances techniques afin d’être en mesure de fournir avec succès des financements pertinents PME et construire un portefeuille robuste et fiable. Le programme peut également soutenir les PME clientes des Institutions financières (IF) afin d’assurer une meilleure préparation d’une quelconque demande de prêt (par exemple, le développement du Business Plan, la formation, etc.). Le programme est accessible aux banques, aux Institutions de financements réglementées, telles que les sociétés de leasing et  les institutions financières non bancaires, mais également les  institutions de microfinancement qui détiennent un portefeuille client de PME. Les bénéficiaires ultimes de ce programme sont les PME locales, recherchant à la fois des offres à bas prix afin de financer leurs investissements et l'ensemble de leurs activités. La BAD ne finance pas directement les PME. La BAD soutient les institutions financières locales, de manière à ce que celles-ci voient les PME de plus en plus comme une opportunité de marché réelle et réussie.

Grâce au Programme panafricain des PME, la BAD cherche à combler à la fois les lacunes du marché local, mais également la demande de financement entre les institutions financières et les PME, de sorte que le financement soit plus facilement disponible pour le compte  aussi bien des institutions financières que des PME.

La portée des instruments du programme pourrait être élargie à d'autres instruments en temps voulu ; cependant, pour le moment l'instrument en vigueur comprend des lignes de crédit.

Les détails du programme

Le Programme panafricain des petites et moyennes entreprises est initialement un programme de 4 ans, mais il peut être prolongé en fonction de sa performance opérationnelle. Il cherchera à identifier les demandes d'assistance des processus pour soutenir jusqu'à 25 institutions financières avec une enveloppe d’un montant total de 125 millions de dollars US. Une partie sera consacrée aux institutions financières axées sur les femmes entrepreneures.

Les institutions financières peuvent provenir de tous les pays africains, tant qu’un certain nombre de critères sont respectés (voir ci-dessous). Il est prévu qu’un bon nombre d’institutions soient situées dans les pays à faible revenu, ainsi que dans les Etats fragiles, où l'accès au financement des PME est le plus pressant.

Le montant des lignes de crédit est déterminé en fonction de la taille du bilan ( participation/fonds propres de catégorie 1), ainsi que les besoins de financement des PME, mais celui-ci ne sera pas inférieur à 1 M USD ou supérieur à 10 M USD, ou le montant équivalent en monnaie locale, le facteur clef de ces prêts est leur maturité de moyen et long termes de 4 à 7 ans. Cela devrait répondre à l'inadéquation du bilan actif/passif et permettre aux institutions bénéficiaires de fournir plus de prêts à long terme à leurs PME clientes. Les prêts à terme sont notamment un manque à gagner pour les PME, et la plupart du temps celui-ci est requis par les PME qui investissent et élargissent leurs activités commerciales. 

La BAD fournit normalement des prêts pouvant atteindre un maximum de 50% du capital de l'emprunteur, y compris les bénéfices non répartis. Les lignes de crédit doivent être uniquement utilisées pour des prêts aux PME. La tarification est basée sur une évaluation des risques et également alignée sur les facilités de crédit existantes du client - ou à la plus large tarification de l'industrie locale. Le cout est donc compétitif, mais il n’est pas dans des conditions concessionnelles.

La profondeur et le montant de l'assistance technique seront examinés au cas par cas. Celle-ci sera fournie aux IF d'emprunt afin d'améliorer leurs capacités à fournir des produits de financement destinés aux PME, et où également aux clients PME, afin d’améliorer les demandes de prêt finançables. Les institutions devraient cofinancer une plus petite partie de l'assistance technique pour démontrer l'importance accordée au développement des capacités.

Les autres avantages du programme comprennent un processus «normalisé» de contrôle diligent, ainsi qu'un support d'assistance technique « prêt à être déployé ».

Critère d'éligibilité

En principe, toute institution financière située en Afrique  est éligible au programme. La BAD se réserve le droit, toutefois, d'exclure les demandes si les cotes de risque pays empêchent le traitement d'une proposition d'investissement. En outre, étant donné que le programme cherche à atteindre le plus grand nombre de pays possibles sur le continent, Il est possible, qu’une fois une institution financière est financée dans le cadre du programme, que la priorité puisse être accordée aux institutions financières dans d'autres pays qui ne sont pas encore couverts.

Les critères d'admissibilité clés sont la viabilité financière et commerciale de l’institution financière. La BAD va également évaluer le profil risque des emprunteurs et s’assurer des niveaux acceptables. Le respect de la réglementation locale est également indispensable, de même que des normes élevées de gouvernance d'entreprise et de gestion, ainsi que le respect des meilleures pratiques en matière de protection sociale et environnementale (S&E).  (Un Support technique peut être fourni pour renforcer S&E). Critères d'éligibilité spécifiques applicables.

En savoir plus 

Les institutions financières intéressées par le programme peuvent trouver davantage d’informations et s’inscrire sur ce site http://sme.finance.afdb.org/  Celles-ci seront contactées par le personnel de la BAD.