Contexte

Malgré la baisse des tarifs et le libre accès aux marchés étranger, la performance des exportations de l'Afrique est basse.  Ces faiblesses sont principalement liées aux déficiences des réformes politiques liées au commerce, aux carences institutionnelles et aux contraintes d'approvisionnement en infrastructure.

Le Fonds Africain pour le Commerce (FdAC) a été créé par la Banque africaine de développement en mars 2012 avec un financement de démarrage du gouvernement du Canada. Le FdAC est un instrument financier d'assistance technique lié au commerce avec pour objectif principal d'accélérer l'intégration des pays membres régionaux (PMR) et des Communautés économiques régionales (CER) marchés régionaux et mondiaux.

Les ressources du FdAC seront utilisées pour soutenir l'élan croissant vers l'intégration régionale et faciliter l’accès aux marchés aux pays membres régionaux. Le FdAC complémentera les ressources existantes de la Banque et visera à maximiser les investissements existants dans les secteurs prioritaires tels que l'agriculture, l'infrastructure, la gouvernance, le développement du secteur privé, ainsi que la science et la technologie. Il se focalisera sur les quatre piliers suivants:

  1. Pilier I : Facilitation du commerce dans les PMR et les CER: ce pilier vise à améliorer la facilitation du commerce dans les pays membres régionaux et les commissions économiques régionales en modernisant les douanes et les systèmes logistiques et en supprimant les goulets d'étranglement aux frontières en vue de réduire les temps d'attente.
  2. Pilier II : Développement des produits et marketing: le fonds soutiendra les initiatives visant à améliorer la qualité des produits (en conformité avec les normes internationales) et l'accès aux marchés.
  3. Pilier III : Renforcement des systèmes et institutions nationaux et régionaux liés aux questions commerciales: l’objectif est de bâtir des institutions solides avec un personnel compétent pour soutenir les systèmes de facilitation des échanges.
  4. Pilier IV : Renforcement des capacités internes de la Banque : l’objectif est d’augmenter les capacités analytiques de la Banque en vue de fournir de meilleurs services consultatifs à ses clients et soutenir efficacement le développement du commerce en Afrique.

Le FdAC est l'un des plus grands fonds d’assistance technique en Afrique entièrement dédié à relever les entraves à la facilitation des échanges. Il a été créé à partir d'une prise de conscience que pour augmenter le commerce, il n'était pas suffisant de simplement traiter les contraintes liées aux infrastructures physiques. Pour apporter de réels changements au paysage commercial de l'Afrique,  il est également important d'aborder les questions d’infrastructures immatérielles telles que la facilitation des échanges et le renforcement des capacités productives.

Le FdAC priorisera ses domaines d'intervention tout en développant ses capacités internes pour assurer une prestation de qualité tout au long du cycle du fonds. En aidant à relever les défis liés à la facilitation des échanges, le FdAC contribuera à accélérer le processus d’intégration régionale en Afrique et à augmenter la participation effective de l’Afrique dans le commerce régional et international.