Initiative des marchés financiers africains

Création : Février 2008
Contributeurs financiers : BAD, ACDI, FAPA

Contexte et objectifs

Des marchés obligataires bien enracinés et liquides sont essentiels pour un développement soutenu des pays conduit par une allocation des capitaux dictée par les marchés financiers. Toutefois, les marchés obligataires en Afrique demeurent largement sous-développés, avec des marchés d'obligations d’entreprises inexistants ou encore à leurs balbutiements. Lancé par la Banque  africaine de développement (BAD) en 2008, l'Initiative des Marchés Financiers Africains (IMFA) est conçue pour développer les marchés obligataires en monnaie locale sur le continent.

Les objectifs de IMFA :

  • Agir comme un catalyseur pour le développement et la stabilité des marchés financiers ainsi que de l'intégration financière régionale
  • Améliorer la disponibilité et la transparence des données obligataires africaines

Pour atteindre ces objectifs, IMFA repose sur deux piliers complémentaires:

L'engagement des intervenants

Reconnaissant les défis actuels liés au développement du marché obligataire sur le continent, l'IMFA s’engagera avec les parties prenantes: 1/ à créer des groupes de travail multidisciplinaires et 2/ à travailler en étroite coopération et coordination avec les autres institutions de développement. Les groupes de travail serviront de plates-formes pour le dialogue politique, le partage des connaissances, et identifieront les synergies entre les initiatives de développement des marchés obligataires, y compris le financement de projets et les besoins d'assistance technique des intervenants.

Produits de connaissances

L'accès à des informations précises et des données sur les marchés de la dette africaine demeure l'un des défis majeurs auxquels sont confrontés les participants aux marchés et les partenaires au développement. Pour ce faire, l’IMFA a développé un site web pour sensibiliser et donner de la visibilité  aux  marchés obligataires en monnaie locale.

Le site est accessible par : www.africanbondmarkets.org.