Centre africain des ressources naturelles (CARN)

La richesse des ressources naturelles africaines: un apercu

Les ressources naturelles de l’Afrique ont historiquement été le moteur de l’économie du continent et représentent encore une grande opportunité de développement économique pour sa population. En 2012, les ressources naturelles représentaient 77% des exportations et 42% des revenus des Etats.

Ressources renouvellables

  • Près de 20 millions de personnes sont employées dans le secteur des pêches qui génère 24 milliards de dollars.
  • 90 millions de personnes dépendent quotidiennement la pêche.
  • L’Afrique héberge la deuxième plus grande forêt tropicale.
  • Plus de 70% de la population d’Afrique sub-saharienne dépend directement des forêts pour leur subsistance.
  • En Afrique, la terre revêt une valeur économique, sociale, culturelle et ontologique.
  • Elle définit l’identité sociale, l’organisation des rites religieux, la culture, le genre, l’ethnicité et la nationalité.
  • La Terre est le bras économique et spirituel du continent.
  • Les ressources hydrauliques sont contrastées sur le continent.
  • L’Afrique compte parmi les plus importantes pluviométries annuelles au cœur du bassin forestier du Congo.
  • Elle est aussi le deuxième continent le plus aride de la planète.

Ressources non-renouvellables

  • Environ 30% des réserves mondiales de minéraux
  • Presque 10% du pétrole et 8% du gaz
  • Faible niveaux d’exploration
  • Il est présumé qu’une grande partie des ressources extractives restent à découvrir
  • En 2012, le secteur des mines et hydrocarbures représentaient 28% du PIB du continent

Mandat

Le Centre Africain des Ressources Naturelles (CARN) est un centre d’excellence qui ne pratique pas d’opérations de prêts au sein de la Banque africaine de développement (BAD). Il a été établi pour apporter une expertise additionnelle à la BAD et ses pays membres régionaux (PMR).

Le centre fournit des solutions pratiques et adaptées aux besoins des pays sous forme de conseil politique, d’assistance technique, de promotion d’idées et de développement du savoir. L’objectif est de contribuer à la stratégie décennale de la BAD, en aidant les PMR à utiliser leurs ressources naturelles et à promouvoir le développement économique inclusif.

Cadre

Renouvelables (pèches, forêts, terre et eau)

Utilisées de manière responsable en favorisant la régénération, ces ressources représentent la meilleure opportunité de développement durable du continent. Pour contribuer aux objectives  de transition graduelle vers l’économie verte de la BAD, le centre développera le savoir, s’intéressera aux modèles de capital des ressources, favorisera l’accès équitable aux ressources et conseillera dans le domaine de la lutte contre l’épuisement des ressources.

Non-renouvelables (minéraux, pétrole et gaz)

Ce secteur représente les plus gros investissements du continent et la contribution principale aux PIB et revenus des Etats.

Le but des interventions est d’optimiser le développement économique par l’intégration aux économies locales, le développement d’infrastructures transfrontalières, la gestion des revenus et la conception et la mise en œuvre de politiques adaptées.

Les sujets transversaux incluront la vision à long terme, la gouvernance, la transparence, la politique du genre et le développement de capacités.

Mise en oeuvre

Le Centre est une entité particulière de la BAD qui combine une gestion responsable et une grande  efficacité opérationnelle afin de remplir son mandat.

Rassembler les ressources renouvelables et non-renouvelables dans le même Centre est une opportunité pour la BAD d’appuyer efficacement les PMR dans la gestion de leurs ressources naturelles.

En déployant ses ressources internes, son réseau d’agences sur le continent, ses relations bilatérales fortes et la détermination de ses membres, la BAD permettra au Centre de remplir son mandat. Le Centre établira des partenariats stratégiques avec des organisations bilatérales, régionales ou multilatérales afin de faire des propositions de valeur aux PMR. Une attention particulière sera dédiée aux initiatives continentales telles que la l’Initiative sur les politiques foncières ou la Vision minière africaine.

Le Centre utilisera les quatre communautés économiques régionales comme point d’ancrage des politiques et initiatives transfrontalières.

Dans le domaine du développement des savoirs, le Centre travaillera avec les moyens de la BAD et les institutions régionales pour développer des études analytiques et des outils pratiques pour aider les PMR.

Contact

Thomas Viot